Le Direct
Radio

RDC, les dirigeants de la SADC confirment la poursuite de déploiement des troupes

Les chefs d’État de la SADC réaffirment leur détermination à déployer davantage des forces pour imposer la sécurité dans l’est de la RDC. Réunis samedi 23 mars à Lusaka, les dirigeants de l’Afrique australe ont rappelé que « toute attaque armée contre un individu serait désormais considérée comme une menace sérieuse pour la paix régionale ».

Par Patrick Mputu

Les chefs d’État de la SADC samedi lors du sommet extraordinaire de l’organisation régionale à Lusaka en Zambie. @ Photo Droit tiers.

publié le 23 mars 2024 à 20:16:17

Les participants au sommet de Lusaka ont assuré que le déploiement de la force de la SADC au Congo-Kinshasa se conforme au traité de l’organisation régionale, à son protocole sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité ainsi qu’à son pacte de défense mutuelle.

Ainsi, cette déclaration met en avant une approche proactive pour prévenir les conflits et protéger les civils. L’importance de cette décision réside dans l’implication directe des troupes sur le terrain. Le sommet a réitéré son engagement inébranlable à fournir un soutien diplomatique et militaire au gouvernement et au peuple congolais afin de trouver des solutions durables au violent conflit qui sévit dans l’est de la RDC. « Il s’est engagé à intensifier sa diplomatie publique sur le rôle et les succès des missions de soutien à la paix de la SADC, y compris la SAMIM et la SAMIDRC, afin d’éviter les récits extérieurs négatifs qui pourraient compromettre les succès des missions de soutien à la paix de la SADC », précise le communiqué sanctionnant les travaux.

Les responsables de l’organisation régionale se sont réjouis de la non prise en compte de la demande du Rwanda par le Conseil paix et sécurité (CPS) de l’Union africaine. « Le CPS a, d’ailleurs, demandé de mettre le matériel de la FAA (Force africaine en attente), entreposé au Cameroun, à la disposition de la SAMIDRC ».

Néanmoins, ils ont réitéré leur soutien aux deux processus politique et diplomatique pour la restauration de la paix au pays de Tshisekedi. Il s’agit du processus de Luanda, dirigé par le président angolais, João Lourenço et le processus de Nairobi, piloté par l’ex-chef de l’État kényan, Uhuru Kenyatta.

Le sommet extraordinaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe qui s’est achevé à Lusaka, envoie un avertissement aux groupes armés qui cherchent à semer le chaos et l’instabilité dans la région. Cette position de fermeté renforce la crédibilité de la SADC en tant qu’acteur régional déterminé à faire respecter l’ordre et à garantir le bien-être des populations.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Lors de la première audience publique le 14 juin devant le tribunal militaire, Maître Carlos Ngwapitshi, l’avocat de Jean-Jacques Wondo avait plaidé pour une remise en liberté provisoire de son client, évoquant notamment l’absence de risque de fuite ou encore son état de santé.


Nation

La société turque Milvest du chairman Turhan Mildon est au cœur d’un scandale que s’apprêtent à dévoiler des lanceurs d’alerte. Elle ruinerait l’État congolais, selon un passage d’une enquête ayant fuité sur les réseaux sociaux.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,834.00 CDF
1 Euro3,039.75 CDF
1 Yuan390.40 CDF
1 FCFA4,63 CDF

Appel d'offres

Acquisition de mobilier et équipement de bureau au profit de la DANTIC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.