Le Direct
Radio

Neuf sociétés russes radiées pour violation de la loi sur la sous-traitance

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a encore frappé.
Neuf sociétés sous-traitantes russes évoluant au sein des entreprises minières Boss Mining, Metalkol, COMIDE et Frontier, filiales du Groupe ERG, ont été radiées pour violation de la loi en la matière.

Par Alexis Emba

Une vue partielle des sociétés suspendues par l’autorité de la sous-traitance dans le grand Katanga. @ Photo Droits tiers.

publié le 13 mars 2024 à 17:42:20

A travers cette décision courageuse, cet établissement public démontre sa ferme volonté mais surtout sa détermination à poursuivre avec sa grande campagne de normalisation des activités dans le secteur de la sous-traitance avec une application rigoureuse de la Loi et des sanctions contre les sociétés qui ne respectent pas les dispositions légales.

Le groupe russe Eurasian Ressources Group qui exploite quatre mines de cuivre et de cobalt dans le sud-est de la RDC, a été frappé par l’ARSP qui affirme avoir découvert l’existence de ces 9 sociétés déguisées en entités sous-traitantes.

Ces sociétés sont donc radiées de la liste de l’ARSP et leurs contrats seront repris par des sociétés congolaises, a tranché le directeur général Miguel Kashal Katemb lors d’un point de presse.

En réalité ces 9 sociétés de sous-traitance appartiennent aux actionnaires russes Kasakh qui tiennent à eux seuls des marchés évalués à plusieurs centaines de millions de dollars, 98% des marchés appartenaient à ces sociétés, a-t-il précisé.

Les sociétés concernées par la mesure de l’ARSP sont : 1. ROCADA ; 2. ROCHE SOLIDE ; 3. SURTEK ; 4. VISION ; 5. STANDAR FIABLE ; 6. SOCOM ; 7. ÉTALON ; 8. TRANSVERSALE et 9. TECHNOLOGY GLOBAL.

Pour le gendarme de la sous-traitance, il s’agit d’une “mafia” qui vient d’être démasquée.
«Nous venons de mettre fin à cette mafia qui a confisqué pendant une longue période la chaîne de valeur congolaise au détriment des vraies sociétés à capitaux majoritairement congolais, et c’était un circuit hermétiquement fermé auquel nous avons mis fin, et désormais ces marchés reviendront aux sociétés à capitaux majoritairement congolais, afin de pouvoir développer notre tissu économique, ceci est le combat noble du chef de l’État, Félix Tshisekedi qui veut relever le défi de la reconstruction du tissu économique de son pays », a-t-il insisté.

Selon le patron de l’ARSP, il ne s’agit pas d’une guerre contre les multinationales, mais plutôt la détermination affichée de faire respecter la législation congolaise en la matière. « Ce n’est pas une guerre contre les multinationales, nous faisons respecter tout simplement la loi sur la sous-traitance en RDC afin de diversifier l’économie nationale », a précisé Kashal.

Les entreprises sanctionnées par l’ARSP sont installées à Kolwezi au Lualaba et Sakania dans le Haut-Katanga.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Économie

Une décision est attendue sur la situation de la sous-traitance au sein du groupe ERG. Le CEO de Eurasian Ressources Group ERG et le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, ont eu des échanges fructueux autour de la situation de la sous-traitance au sein de cette entreprise minière multinationale.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.