Le Direct
Radio

Mozambique : plus de 110.000 déplacés après des attaques jihadistes

Les récentes attaques jihadistes dans le nord du Mozambique ont provoqué le déplacement de déjà plus de 110.000 personnes, dont plus de 60.000 enfants, a souligné mardi l’ONG Save the Children.

Par AFP

publié le 5 mars 2024 à 16:22:36

“Plus de 61.000 enfants ont fui une nouvelle vague de violences” dans la province de Cabo Delgado ces deux derniers mois, a déclaré l’organisation caritative dans un communiqué.

De nouveaux troubles ont éclaté dans cette province avant Noël, et se maintiennent de manière sporadique mais soutenue, selon les sources locales et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

L’agence onusienne a précisé lundi que le nombre de personnes déplacées atteignait 112.894 pour la période allant du 22 décembre au 3 mars. Des milliers de familles ont fui en bus, en pirogue ou à pied.

Une psychologue de Médecins sans frontières (MSF), Esperança Chinhanja, basée dans cette province pauvre, a mis en garde contre les conséquences dramatiques des récentes attaques sur la santé mentale.

Anxiété, crises de panique, insomnie, sentiment d’isolement et pensées récurrentes : certaines évoquent aussi des pensées suicidaires, dit-elle.

Depuis octobre 2017, la province riche en gaz dans le nord de l’ancienne colonie portugaise est le théâtre d’une insurrection menée par des jihadistes liés au groupe Etat islamique (EI).

Des informations récurrentes font état de décapitations et d’enlèvements, dont de nombreuses victimes mineures, souligne Save the children, alors que cette guérilla “ne semble pas près de disparaître”.

Avec l’aide de milliers de militaires du Rwanda et des pays voisins de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) depuis 2001, le gouvernement a repris un contrôle fragile sur une grande partie de la province mais les attaques jihadistes se poursuivent.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Mines

Après l’appel lancé aux entrepreneurs sous-traitants congolais à soumissionner, l’ARSP a publié sur son site sept appels d’offres de la société minière Kisanfu Sarl du groupe CMOC.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.