Le Direct
Radio

Mingi-Wingi : “affaire Benjamin”, une performance théâtrale bouleversante

Est-il possible de penser autrement l’abondance ? Une question simple mais épineuse que David-Minor Ilunga a mis en lumière grâce à son texte intitulé “Affaire Benjamin”. Cette pièce a été mise en scène par la talentueuse Tinah Way sous forme d’une performance théâtrale le 24 mars au Tarmac des auteurs dans le cadre du festival Mingi-Wingi qui s’est déroulé entre Bruxelles et Kinshasa. Une performance bouleversante qui a été bien représentée par les comédiens Henoch Kiyombo, David-Minor Ilunga, Aïcha Mena, Oracle Ngoy… .

Par Grady Mugisho

Les comédiens de la représentation de la performance théâtrale intitulée “Affaire Benjamin” au Tarmac des auteurs @Photo Droits tiers.

publié le 26 mars 2024 à 21:41:30

Sur la scène, David-Minor Ilunga a déroulé le tapis des mots pour un monologue teinté d’humour devant un public assis sur des chaises avec des bouteilles de bières, des sucrés sur les tables comme dans un bar à la kinoise. Avec son corps grand et longiligne et sa voix un brin rauque, il a étalé, avec une présence scénique exceptionnelle, en montrant un billet de 100 dollars à l’effigie de Benjamin Franklin, les possibilités qu’offre l’argent : il permet de changer de peau, de sexe, de nationalité, de se refaire le corps, d’acheter les consciences, d’obtenir la femme de ses rêves… Toute une ribambelle de choix à faire lorsqu’on a cet élément. Pour ce comédien, l’abondance se résume là.

Malheureusement, cette vision n’est pas partagée par les autres comédiens, à l’instar d’Oracle Ngoy, qui a montré que le plus important, c’est de se préoccuper du sort de la planète. Comment mieux exprimer cela ? En rappant et en slamant en français et en kikongo avec force et émotion, mais pas que. La musique, tenue par Djime Ilunga à la basse et Jimmy Mbonda à la percussion, a accompagné ce moment en y mettant de l’intensité et de la dramaturgie, pour ne pas dire de la poésie. Ensuite, le temps a été aussi propice pour rendre hommage à Papa Wemba en interprétant l’un de ses titres. Un pari relevé avec brio par Henoch Kiyombo. Ce moment nous a plongé au cœur de Kinshasa avec ses habitants qui aiment l’ambiance.

– L’argent, toujours l’argent –

Qu’est-ce que l’abondance ? C’est à cette question qu’ils ont ensuite tenté de répondre. Pour les uns, c’est vivre en communauté, prendre soin de notre terre… Pour les autres, c’est devenir avocat afin d’aider ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre… Même le public a été contraint de se plier à l’exercice. Malgré moult idées proposées autour de ce mot, le système économique leur a renvoyé en pleine figure une réalité irréfutable : c’est Benjamin Franklin qu’ils ont tous besoin, donc l’argent. Pas besoin de se voiler la face ou d’être hypocrite en condamnant ceux qui aiment l’argent.

Tout le monde a une notion de l’abondance. Mais il y a quand-même une réalité, le système nous ramène à un élément dont on a tous besoin : l’argent. Le problème, ce n’est pas l’argent, c’est comment on utilise cet élément-là. C’est ce que j’ai proposé dans mon texte, a déclaré le comédien et auteur de la pièce, David-Minor Ilunga.

– Première fois sur scène –

Pour rendre cette performance théâtrale unique, la metteuse en scène, Tinah Way a fait appel aux femmes qui tiennent leurs petits commerces sur l’avenue où se situe le Tarmac des auteurs. C’était une réussite pour leur première. Non seulement elles ont bien répété et joué, mais aussi leur présence dans cette performance théâtrale a permis au public d’être interpellé d’une chose : Après chaque spectacle, ils devraient aller leur visiter pour commander une omelette, une brochette ou bien un pain à la patte d’arachide.

“En faisant appel à ces femmes, on a voulu rapprocher le public avec les gens du quartier. Je suis sûr que quand DG Kalama va voir Aïcha prochainement, il va la reconnaître et commander quelque chose. Mais aussi, c’était une façon de leur faire voir aussi ce que nous faisons, de savoir ce qu’est-ce jouer, puisque certaines d’entre elles nous ont vu jouer depuis plusieurs années”, a expliqué Tinah Way.

La pièce Affaire Benjamin a été écrite et représentée dans le cadre du festival Mingi-Wingi organisé par Coopération éducation culture (CEC), en partenariat avec le Théâtre du fleuve, le Tarmac des auteurs, l’Académie de Beaux-Arts… Cet événement s’est déroulé du 22 au 24 entre Bruxelles et Kinshasa.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le Réseau des femmes leaders pour l’accès à la parole (RFLAP) fulmine face aux propos discriminatoires et sexistes tenus depuis quelques jours à l’égard de la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka.


Politique

Les cybercafés et bureautiques de fortune autour de la 10e rue Limete industriel, dans les environs de la permanence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont fait de bonnes affaires dans la soirée du 10 avril 2024. CV et lettres de motivation… et surtout lettres des ambitions ont été rédigés et imprimés à la queue leu leu. Les clients sont tous estampillés, UDPS.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,760.00 CDF
1 Euro2995,70 CDF
1 Yuan384,76 CDF
1 FCFA4.51 CDF

Appel d'offres

Consultant (Cabinet/Centre de recherches) pour la réalisation d’un sondage d’opinion sur la gouvernance des partis politiques en RDC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.