Le Direct
Radio

Le FPI et le FOGEC signent un partenariat innovant pour faciliter le financement des projets des jeunes

Désormais, les jeunes pourront obtenir des crédits auprès du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), à travers le Fonds de garantie de l’entrepreneuriat au Congo, « FOGEC».

Par Rich Ntumba

Le DG du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi et la DG ai du FOGEC, Hélène Gakura Bukara signant le protocole d’accord liant leurs deux institutions, dans le cadre du financement des projets de jeunes @Photo FPI.

publié le 19 mars 2024 à 02:12:00

Les deux structures ont signé, lundi 18 mars 2024, un protocole de collaboration en vue de faciliter le financement des projets portés par les jeunes entrepreneurs dont l’âge varie entre 18 et 35 ans. La cérémonie a eu lieu au siège social du FPI à Kinshasa. L’établissement public a été représenté par son directeur général, Bertin Mudimu ainsi que le directeur général adjoint, Djena Bassiala Nlandu tandis que pour le FOGEC, c’est la directrice générale ai, Hélène Gakura Bukara qui a engagé sa structure.

– Aider à l’épanouissement des jeunes –

L’objectif de ce partenariat est de financer l’industrialisation du pays à travers les jeunes éligibles aux crédits et encadrés par les incubateurs ou autres structures. Cette collaboration répond à la politique des six engagements du deuxième mandat du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Le protocole prévoit le financement par groupe, c’est-à-dire que le FPI financera des dix projets après trois mois pour une durée de cinq ans.

À l’occasion, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku a exprimé toute sa satisfaction pour l’aboutissement de cette collaboration. « Les jeunes ont des difficultés pour accéder aux crédits, alors que le FPI a des moyens. En signant ce protocole, tous les projets présentés par les jeunes seront minutieusement examinés en amont par le FPI et le FOGEC pour nous rassurer qu’ils sont bancables. Il existe un plan d’affaires à adopter par le FOGEC avant tout financement par le FPI. Le FOGEC offre des garanties au FPI en faveur des jeunes qui n’en ont pas. Le FOGEC doit se rassurer que tout projet présenté, respecte les critères exigés par le FPI », a affirmé Julien Paluku, le ministre de l’Industrie.

La réflexion sur une stratégie d’appui aux projets des jeunes avait été initiée sur instruction du ministre de l’Industrie. M. Paluku avait donné des instructions aux dirigeants du FPI pour l’allocation des fonds aux projets innovants de la jeunesse. C’est dans ce cadre que le FPI a réfléchi et identifié à travers le pays des incubateurs et des structures d’encadrement des jeunes pour envisager des pistes de collaboration et des modes opératoires de financement des start-ups entre autres.

Malgré la volonté du FPI d’intervenir en faveur des jeunes entrepreneurs, quelques obstacles avaient obstrué la voie pour la réalisation de ce projet. « Le principal obstacle à l’accès des jeunes aux crédits en RDC et même ailleurs, réside dans la difficulté de présenter des garanties matérielles dont les biens immobiliers, fonciers ou des cautions bancaires permettant de couvrir les risques que prendrait un éventuel prêteur. C’est pourquoi, il faut se féliciter ici de la création par l’État congolais du Fonds de garantie de l’Entrepreneuriat congolais qui est venu combler un vide dans le dispositif national d’appui financier au secteur privé », a expliqué le DG du FPI.

Pour sa part, Mme Helène Gakura Bukara, la directrice générale ai du FOGEC a exprimé sa satisfaction étant donné que ce protocole de collaboration s’inscrit dans la vision du président Félix Tshisekedi qui met un accent particulier sur l’émergence des millionnaires congolais.

Cette initiative traduit notre engagement commun de matérialiser ensemble la vision du chef de l’État dans l’appui à l’entrepreneuriat industriel, moteur du développement, qui favorise l’innovation, la création d’emplois et le développement économique de notre pays. Elle incarne notre volonté partagée de stimuler l’esprit d’entreprise, d’encourager la créativité et de favoriser l’émergence des entreprises industrielles et semi-industrielles répondant aux défis actuels et futurs, a ajouté Mme Hélène Gakura Bukara.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Plume respectée, pilier incontestable de la presse écrite congolaise, le journaliste Ben-Clet Kankonde est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi à Kinshasa.


Économie

La Ligue congolaise de lutte contre la corruption (Licoco) et l’Observatoire de la dépense publique (Odep) s’élèvent avec fougue contre “les chantages, menaces et intimidations” exercés par les ministres très bien connus comme des grandes pilleurs des richesses du pays en complicité avec les étrangers et prédateurs illégaux. “Les deux organisations considèrent que les précités violent la liberté d’opinion et d’expression garantis par la Constitution”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,760.00 CDF
1 Euro2995,70 CDF
1 Yuan384,76 CDF
1 FCFA4.51 CDF

Appel d'offres

Consultant (Cabinet/Centre de recherches) pour la réalisation d’un sondage d’opinion sur la gouvernance des partis politiques en RDC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.