Le Direct
Radio

Sous-traitance : le soutien renouvelé de Tshisekedi à Kashal

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) s’engage à soutenir la création d’emplois, premier pilier du second mandat de Félix Tshisekedi.

Par Alexis Emba

Le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal, a été reçu par le chef de l’État, Félix Tshisekedi @Photo Droits tiers.

publié le 3 février 2024 à 22:39:55

Le directeur général de cet établissement public a présenté le rapport des activités à mi-parcours ainsi que le plan d’action lors d’une rencontre avec le chef de l’État, Félix Tshisekedi, question de l’accompagner pour réussir le premier pilier du deuxième mandat. Rangée derrière la vision du président de la République, l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé s’engage à poursuivre les efforts déjà entamés pour la création d’une classe moyenne véritablement congolaise.

Au cours de cette audience, Miguel Kashal Katemb a fait savoir au président Félix Tshisekedi que le travail abattu par le personnel de l’ARSP ces derniers mois, repose sur l’accès des entrepreneurs congolais aux marchés.

L’embellie aura pour effet direct la création d’emplois et la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes qui constitue le premier pilier de son nouveau quinquennat

“Nous sommes venus présenter un rapport partiel au chef de l’État, la sous-traitance doit être à capitaux majoritairement congolais. J’ai dit à toutes les entreprises en RDC qu’elles doivent savoir qu’on devrait se mettre d’accord sur ce point. L’accès aux marchés des entrepreneurs congolais préoccupe au plus haut niveau le chef de l’État. La chaine de valeur des ressources naturelles doit être une participation majoritairement congolaise. La loi n’exclut pas les expatriés parce qu’elle parle de 49 % pour les expatriés et 51% pour les nationaux, mais chose grave on constate que il y a certaines sociétés qui veulent toujours continuer avec cette exploitation abusive des Congolais. Cette époque est révolue, plus rien ne sera plus comme avant, nous allons remettre de l’ordre dans ce secteur “, a expliqué le Dg de l’ARSP.

Il a présenté un bilan à mi-parcours de toutes les actions initiées notamment le contrôle dans tous les secteurs d’activité économique, la vulgarisation de la Loi sur la sous-traitance, le renforcement du partenariat avec le secteur privé. Et d’ajouter : “nous avons reçu la bénédiction du chef de l’État pour pouvoir remettre de l’ordre dans ce secteur et c’est de cette manière que nous allons développer notre pays. 8 milliards de dollars qui s’évaporaient. Cette histoire doit changer. L’argent doit rester au pays au travers la chaîne de valeur“, a martelé Kashal.

Ainsi, dans le rapport à mi-parcours présenté, il est noté également que les indicateurs du travail abattu par l’ARSP sont plutôt en constante amélioration passant de 3500 entreprises sous-traitantes enregistrées, à plus de 14000 en une année de travail seulement.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.