Le Direct
Radio

Soudan du Sud : 39 morts dans des affrontements entre éleveurs

Au moins 39 personnes ont été tuées et 53 blessées mercredi au Soudan du Sud dans des combats entre deux groupes d’éleveurs d’Etats voisins dans le centre du pays, a-t-on appris vendredi auprès des autorités locales.

publié le 2 février 2024 à 16:33:00

“Le dernier bilan fait état de 20 personnes tuées, 36 blessées et une personne toujours portée disparue” parmi les éleveurs venus de l’Etat des Lacs, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de l’Etat, le major Elijah Mabor Makuac.

Le ministre de l’Information de l’Etat voisin du Warrap, William Wol Mayom Bol, a lui indiqué à l’AFP que de son côté “19 morts et 17 blessés” avaient été recensés.

La violence s’est atténuée mais des affrontements mineurs sont rapportés dans des zones marécageuses inaccessibles et le nombre de victimes ne peut pas être vérifié, a ajouté un communiqué du ministère de l’Information du Warrap.

Dans des communiqués distincts, les autorités des deux Etats ont “condamné” ces violences.

Les affrontements pour l’accès aux ressources (eau, pâturages) ou les vols de bétail sont fréquents au Soudan du Sud, soumis à des phénomènes météorologiques extrêmes (sécheresse, inondations).

Dans ce contexte, les conflits entre éleveurs du comté de Tonj (Warrap) et de Rumbek Nord (Lacs) sont devenus récurrents à chaque saison sèche, a indiqué le major Elijah Mabor Makuac.

Ces conflits viennent s’ajouter aux violences à caractère politico-ethniques qui mine le plus jeune pays du monde, qui a obtenu son indépendance du Soudan en 2011.

Le Soudan du Sud a ensuite sombré dans une guerre civile opposant les ennemis jurés Riek Machar et Salva Kiir, qui a fait près de 400.000 morts et des millions de déplacés entre 2013 et 2018.

Un accord de paix signé en 2018 prévoit le principe d’un partage du pouvoir au sein d’un gouvernement d’union nationale, avec M. Kiir au poste de président et M. Machar à celui de vice-président.

Mais il reste largement inappliqué, en raison des querelles persistantes entre les deux rivaux, laissant le pays en proie à la violence, l’instabilité et la pauvreté, malgré des ressources en pétrole.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.