Le Direct
Radio

Scandale sexuel au Canada, Paul Mukendi se reconnait innocent

A l’heure où plusieurs pays sont en train de légaliser l’homosexualité et le couple de même sexe, Paul Mukendi rejette une telle union. Connu du grand public pour ses prédications tranchantes qui ont bougé le monde contre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexes, le pasteur du Centre évangélique Parole de Vie persiste et signe : “L’homosexualité est plus qu’un péché, c’est une abomination et que les personnes gays sont possédées”.

Le pasteur Paul Mukendi largement opposé au LGBT+ @Photo Ouragan.

publié le 27 février 2024 à 02:25:00

Face aux pressions internationales et la persécution qu’il dit avoir subie au Canada pour la cause du Christ, le surnommé « apôtre de Québec » n’abdique pas. Accusation d’agression sexuelle, homophobie et xénophobie, cible de certains médias occidentaux…, l’homme de Dieu reste de marbre. Dans un entretien exclusif accordé à Ouragan, le prédicateur Paul Mukendi raconte son martyre au Canada alors qu’il ne faisait que prêchait la parole de Dieu contre le LGBT+.

Ouragan : Comment se porte le ministère Paul Mukendi, ainsi que l’Église ?

Paul Mukendi : Le ministère va très bien, d’ailleurs Dieu nous a surpris. Je viens de poser mes valises à Kinshasa il n’y a pas très longtemps, mais l’Église compte déjà plus de sept mille membres. Il n’y a que Dieu qui peut faire ce genre de choses.

Pourriez-vous expliquer les circonstances qui vous ont conduit à quitter le Canada et à retourner en RDC ?

J’ai vraiment été persécuté au Canada. J’ai passé quatre années de ma vie à me battre pour obtenir justice dans l’affaire d’agression dont j’ai été accusé, mais malheureusement à un moment donné le Saint Esprit m’a convaincu, j’ai utilisé la Bible et je suis parti de Québec comme il est écrit dans la bible : si on vous persécute dans une ville, fouillez dans une autre. Et donc j’ai fui.

Quelle est votre réponse aux accusations d’agression sexuelle qui ont été portées contre vous au Canada ?

On m’a accusé d’agression sexuelle au moment où les choses bougeaient quand je prêchais sur le thème : ne vous conformez pas sur le siècle présent. Je me suis beaucoup plus attaqué à l’homosexualité, à des valeurs de familles, et autres. C’est en ce moment-là qu’on m’a collé ce dossier bidon pour m’accuser d’avoir agressé une jeune fille âgée de 14 ans, depuis 2001. Alors qu’en 2001 je n’étais pas au Canada. Je suis arrivé à Québec en 2003. Ils ont monté des dossiers de toutes pièces dans l’objectif de m’arrêter. J’ai prouvé devant les cours que cette histoire était fausse, mais vous sentez que le procès était déjà fait d’avance, et je me suis beaucoup battu mais ils ont fini par me condamner à 8 ans de prison, c’est la peine la plus lourde, donc le maximum qu’on ne donne même pas au Québec. Dieu m’a sorti de là par miracle. Ils sont humiliés lorsqu’ils me voient en train de prêcher.

Quelle a été la particularité de votre message contre l’homosexualité au point de vous attirer des ennuis judiciaires ?

Je pense que tous nous n’avons pas la même aura. Il y a beaucoup de serviteurs de Dieu qui prêchent mais ils n’ont pas la même aura. Tout le monde peut parler, mais ce n’est pas tout le monde qui peut faire bouger les choses. Jean-Baptiste a été décapité tout simplement parce qu’il avait dénoncé le comportement immoral du roi Hérode et de sa femme. Les choses qui peuvent passer dans les bouches de certaines personnes sans faire de bruit, quand ça arrive chez Paul Mukendi, c’est tout le monde qui va en parler.

Votre position a-t-elle changé sur l’homosexualité ?

Non. Ma position sur l’homosexualité est claire. Les homosexuels sont possédés. L’homosexualité n’est pas juste un péché, c’est plus qu’un péché, c’est une abomination. C’est une chose qui est contre nature. Si Dieu doit accepter les homosexuels aujourd’hui dans les Églises, alors il devra ressusciter les gens de Sodome et Gomorrhe afin de leur demander pardon, puisqu’il les avait brûlés et tous exterminés. Si aujourd’hui, il doit les accepter, il faut qu’il s’excuse d’abord. Or, c’est le même Dieu, il n’a pas changé. Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Et même dans le nouveau testament, on nous dit que les homosexuels n’hériteront pas le royaume de Dieu, c’est clair comme de l’eau de roche.

Vous n’allez plus retourner au Québec pour affronter la justice ?

Je pense qu’à un moment donné la vérité finira par éclater. La plupart des gens pensent que j’ai un mandat international sur la tête, ce n’est pas le cas. Je peux voyager partout où je veux à travers le monde, sauf que je ne peux pas rentrer au Canada parce que je suis parti de là en me souscrivant à la justice. Ils se sont attaqués à ma femme, ils ont arraché nos enfants, bloqués nos comptes. Pour l’instant, je me sens bien au Congo. Je suis bien chez nous. Comme nous sommes encore dans les instances judiciaires, si on obtient gain de cause, je pourrais rentrer au Canada pour prêcher, mais mon siège est désormais ici en République démocratique du Congo.

Comment voyez-vous l’Église de réveil du Congo aujourd’hui ?

Il y a toujours eu des problèmes partout où il y a des hommes. Même dans l’Eglise catholique il y a des problèmes. Dernièrement il y a eu une polémique suite au refus de certains évêques à la décision du pape de bénir les couples homosexuels. Si c’était dans l’Eglise de réveil, les gens allaient en faire tout un problème. Il y a des problèmes partout mais sinon l’Eglise de réveil de la RDC va bien.

Quel est votre message aux fidèles de votre Église et à tous les Congolais ?

Je suis là, chaque dimanche nous avons deux cultes à l’église. Le premier commence de 7h à 9h, et le deuxième de 10h à 12h. Je suis souvent en prière au mois de février et au mois de mars, je commence une série d’enseignements sur le thème : « je rendrai ton nom grand ». C’est un moment à ne pas manquer, j’invite tout le monde à être là parce que ça va être un temps très fort où le Seigneur va faire entrer son peuple dans l’espace de la grandeur. Nous servons un grand Dieu pour des grandes choses. Pour le reste, que les Congolais soient fixés sur Dieu, et je pense que nous devons être patriotes. Aimez notre pays, aimez notre frère, c’est la chose qui est beaucoup plus importante.

Propos recueillis par Rich Ntumba

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Inspection générale des finances a été conviée à la 8e édition du forum Géoscience qui a eu lieu le jeudi 16 mai 2024 à l’université de Kinshasa. A cette occasion, l’inspecteur général des finances, chef de brigade des marchés publics, Gabriel Kabanangi, représentant le numéro un de l’IGF- Jules Alingete, a sensibilisé les étudiants de l’université de Kinshasa sur le travail abattu par le service de contrôle supérieur enraciner la bonne gouvernance au pays.


Aviation

La filiale Westminster Aviation Security Services va assurer la sûreté dans cinq aéroports congolais. Ouragan avait annoncé la nouvelle. Le contrat signé le 14 avril dernier entre la filiale britannique et le gouvernement congolais porte sur le financement, le développement, la maintenance, la formation et l’exploitation des services de sécurité dans les cinq aéroports congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,775.00 CDF
1 Euro2,992.28 CDF
1 Yuan383.56 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 26 Motos Tout terrain destinées aux Coordinations Provinciales du PADRIR


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.