Le Direct
Radio

RDC : l’ONU accuse Kigali d’utiliser des missiles sol-air

Des éléments de l’armée rwandaise soutenant la rébellion du M23 dans l’est de la République démocratique du Congo ont tiré au moins un missile sol-air, indique un document interne de l’ONU consulté lundi par l’AFP.

L’armée rwandaise se spécialisé dans la déstabilisation de l’est congolais @Photo Droits tiers.

publié le 14 février 2024 à 13:00:00

Selon ce document, un « missile sol-air pris des Forces de défense rwandaise (RDF) » a été visé mardi dernier, sans l’atteindre, un drone d’observation de l’ONU et aurait été tiré depuis un véhicule blindé dans une zone contrôlé par le M23, précise ce document confidentiel.

“Les renseignements militaires extérieurs français confirment que le véhicule blindé de type WZ551, équipé d’un système de missile sol-air, est rwandais”, ajoute-t-il.

Deux photographies aériennes sont jointes au rapport. On peut y voir un véhicule blindé à 6 roues, déployé sur son toit, un système de radar et de lance-missiles. Elles ont été prises à environ 70 km au nord de Goma, au nord du territoire de Rutshuru, par le drone qui a été visé par le missile.

La Monusco (Mission de l’ONU en RDC) indique dans le document ne pas connaître “de groupes armés possédant l’entraînement ou les ressources nécessaires pour opérer et maintenir un système de missiles sol-air mobile” et pointe une “escalade des forces conventionnelles engagées dans le conflit dans l’Est de la RDC”.

Ni l’ONU, ni les FARDC (Forces armées de la RDC), n’ont communiqué jusqu’à présent sur cet incident.

Le document précise que de nombreux types d’armes ont été utilisés par “les M23 et l’armée rwandaise” contre des appareils volants et qu’ils sont également en possession de canons anti-aériens et de systèmes portatifs de défense aérienne de type MANPADS. .

Les auteurs du document estiment que les nouveaux moyens anti-aériens utilisés par le M23 et l’armée rwandaise “constituent une menace à haut risque pour tous les aéronefs du gouvernement de la RDC et de la Monusco dans la région”.

Fin janvier, dans une vidéo diffusée sur une chaîne YouTube pro-M23, Willy Ngoma, un porte-parole du M23, a menacé la Monusco de représailles et l’a accusée de “fournir des informations” aux “ennemis” des rebelles en renseignant , à l’aide de drones, l’armée congolaise sur leurs activités.

Dans cette même vidéo, Willy Ngoma exhibe ce qu’il décrit comme un débris de drone CH-4 appartenant aux FARDC abattu selon lui par un combattant du M23, qu’il présente devant la caméra.

Le 17 janvier, la rébellion avait annoncé que deux de ses commandants avaient été tués dans une attaque qui, selon des sources sécuritaires, avait été menée par un drone à Kitshanga, à une cinqquantaine de km au nord de Goma, capitale provinciale du Nord- Kivu.

Cette province est en proie depuis fin 2021 à un conflit qui s’oppose à la rébellion du M23 (“Mouvement du 23 mars”), appuyée par des unités de l’armée rwandaise, à l’armée congolaise, associée à des groupes armés et deux sociétés militaires étrangères.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.