Le Direct
Radio

RDC : « L’humanité devra mettre un terme à la guerre…», dégaine Gims

Auteur-compositeur-interprète-rappeur congolais, Gandhi Bilel Djuna, alias Gims, alerte la communauté internationale sur la situation sécuritaire qui sévit dans l’est de la République démocratique du Congo, son pays natal en ces termes : « L’humanité devra mettre un terme à la guerre ou la guerre mettra un terme à l’humanité ».

Par Saint Hervé M’Buy

Gims dénonce le silence des puissances occidentales face aux massacres des populations de l’est de la RDC @Photo Droits tiers.

publié le 9 février 2024 à 02:48:00

L’artiste s’en va en guerre contre ce théâtre de violences et de combats qui semble » perdurer voici deux décennies entre l’armée congolaise et les groupes armés, dont le M23 soutenu par le Rwanda. Cette guerre s’est intensifiée depuis le premier mandat du président Félix-Antoine Tshisekedi en 2022. À ce jour, on a enregistré 10 millions de morts sans compter près de 4 millions de déplacés des territoires de Masisi et Rushuru au Nord-Kivu sous le silence coupable des puissances occidentales.

Cette prise de position de l’ambassadeur de la culture congolaise intervient au moment où la population de la ville de Goma subit le traumatisme d’une éventuelle attaque du M23. Déjà quelques bombes tombent dans la ville touristique de la RDC. L’artiste bat campagne contre les massacres des filles et fils de la partie est de la RDC. Il dénonce la léthargie des puissances occidentales alors que la majorité du pays est focus sur la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Ce n’est plus un secret. Les experts de l’ONU ont démontré dans leurs documents que le conflit dans l’est de la RDC est alimenté par le Rwanda à travers son bras armé, le M23.

– Toujours fidèle dans son combat contre le tyran rwandais –

Gims demeure fidèle dans son combat pour la libération de la partie est de la RDC par le Rwanda à travers les forces négatives. Il fut un temps l’ambassadeur de la culture congolaise dans son single « Thémistocle », a comparé le président rwandais Paul Kagame au dirigeant nazi allemand, Adolf Hitler. Il prédit le jour de sa mort.

Sans ambages, à l’instar de Youssouffa, il exprime son mécontentement envers le chef de l’État rwandais. Le rappeur charge Kagame en ces termes : « Je suis concentré, je pense Kagame, Kagame lui-même a fait croix gammée ». L’artiste fait allusion à la croix gammée nazie ou « croix à crochets ». Il avait été utilisé comme symbole par Adolf Hitler et le Parti national socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) en raison de son association avec les peuples « aryens » (d’origine probablement indo-européenne) dont ils se réclamaient. Il traite ce président africain comme le tyran sanguinaire qui aura massacré des millions de Congolais sur son compte Instagram.

Face à ce crime qui secoue la partie est de la RDC depuis un quart de siècle, Gims qualifie Kagame de porteur de croix gammée en référence au plus grand criminel de l’humanité en la personne d’Adolf Hitler. Il prédit dans cet opus le jour de sa mort, un certain vendredi. « Je sors de la mère le ventre vide, je vais mourir un vendredi. Plus besoin de le dire », lâche l’artiste.

Toutefois, ce n’est pas la première fois que cette star planétaire avance de tels propos. Il a fait la même déclaration aussi dans son morceau « Meurtre par strangulation ». Dans cette œuvre, Gims a immortalisé l’homme d’État et célèbre général athénien, Thémistocle. Il a régné entre 524 et 459 avant Jésus-Christ. Il s’est inspiré de ce dirigeant antique qui, selon l’histoire, a distribué les biens d’autrui. “La population ne comprend pas, ne comprendra pas puis n’écoutera plus un dirigeant qui redistribue les biens d’autrui en un coup de tête” , a déclaré Gims.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.