Le Direct
Radio

OR : les travaux de réhabilitation et de modernisation du tronçon Kisangani – Komanda – Beni lancés

Les Boyomais, les Ituriens, les Kivusiens du Nord-Kivu et la population du Haut-Uele vont bientôt pousser un ouf de soulagement. La route nationale numéro 4 sera bientôt réhabilitée et modernisée grâce à l’Office des routes.

Par Alexis Emba

Le ministre des ITP lors du lancement des travaux de la réhabilitation et modernisation de la RN4 @Photo Droits tiers.

publié le 19 février 2024 à 21:10:38

Le ministre d’Etat chargé des Infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro, a procédé au nom du chef de l’État, au lancement des travaux de réhabilitation et de modernisation de la route nationale numéro 4 dans son tronçon compris entre Kisangani – Komanda – Béni allant de la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, en passant par Bafwametinda et Komanda, dans le Haut-Uele et en Ituri, jusqu’ à Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Longue de 748,50 km , cette route sera construite dans le cadre du Partenariat public-privé (PPP). Les travaux seront exécutés par l’entreprise China communication construction company et l’Office des routes en est le maître d’ouvrage délégué.

En bon père de famille, le patron des ITP a d’abord invité la population boyomaise à s’approprier ce projet et à faire bon usage de cet ouvrage une fois terminée.

Lors de la cérémonie à laquelle plusieurs hôtes ont pris part, notamment les partenaires de l’entreprise China communication construction company limited, le directeur général de l’Office des routes, le professeur Jeanneau Kikangala Ngoy, n’a pas manqué de définir le contexte et le bien-fondé de ce projet routier à impact général et transnational.

En ce jour du lancement des travaux de réhabilitation et bitumage de la route nationale N°4, j’aimerais, de prime abord, remercier le président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, chef de l’État qui, depuis son accession à la magistrature suprême, accorde une place prépondérante au secteur routier au travers plusieurs projets initiés pour la réhabilitation et la modernisation des infrastructures routières. Il s’agit notamment de la modernisation du linéaire total de la route nationale N°1, la modernisation de la RN2, sections Mbuji-Mayi-Kabinda Mbanga, Butembo – Kanyabayonga, Goma – Bukavu, la modernisation du tronçon Kasindi – Beni Butembo, le remplacement progressif des ponts modulaires devenus vétustes par des nouveaux de type Matières, a laissé entendre le DG de l’Office des routes.

Par la même occasion, le professeur Jeanneau Kikangala Ngoy a salué l’engagement du gouvernement à travers le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures et travaux publics, Alexis Gisaro, pour son implication dans la recherche des financements et des partenaires, en vue de la modernisation de la RN4, dans sa section allant de Kisangani à Beni en passant par Bafwasende, Niania, Epulu, Mambasa et Komanda, objet de la cérémonie de ce jour.

Cette cérémonie est pour nous une occasion propice pour rappeler que la route nationale N°4 est d’un grand intérêt socioéconomique pour notre pays la RDC. Avec un linéaire total de 1 577 km, la nationale N°4 est une section de la Transafricaine Lagos au Nigeria -Mombasa – Kenya qui est restée en terre battue jusqu’à ce jour, hormis le tronçon Erengeti – Beni (60 km) revêtue en 2009. Cette situation bloque le développement de la grande province Orientale. Ceci malgré les multiples interventions en terre, notamment sur financement de la Banque mondiale dans le cadre du projet Pro-routes et le Fonds national d’entretien routier (FONER) dans le cadre de l’entretien. Ceci prouve à suffisance les limites des routes en terre battue dans les zones à forte pluviométrie, a rétorqué le premier ingénieur conseil du gouvernement congolais.

Pour sa part, Vincent Tshongo, chef du projet de l’entreprise CCCC, a soutenu qu’il s’agit d’un projet sous-régional et intégrateur qui s’inscrit dans la nouvelle position de la RDC au niveau de la Communauté d’Afrique de l’Est.

Cette cérémonie qui a réjouit la population de Kisangani et ses environs, a connu la participation de plusieurs directeurs des services sous tutelle du ministère des ITP dont les directeurs généraux. du FONER, de l’OVD et de l’ACGT.

Le lancement des travaux de réhabilitation et de modernisation de la RN4 s’avère, à tout point de vue, une véritable cure de jouvence au cri de ralliement des populations de la Tshopo, Ituri et Nord-Kivu, sans oublier les pays voisins dont la Tanzanie et l’Ouganda.

Bien avant le lancement des travaux , la délégation venue de Kinshasa avec à sa tête le ministre d’Etat des ITP accompagnée de la gouverneure, a visité la nouvelle aérogare de Bangboka construite selon les normes internationales.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Économie

Une décision est attendue sur la situation de la sous-traitance au sein du groupe ERG. Le CEO de Eurasian Ressources Group ERG et le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, ont eu des échanges fructueux autour de la situation de la sous-traitance au sein de cette entreprise minière multinationale.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.