Le Direct
Radio

Massacre des civils dans l’est du Congo, le coup de gueule de Cédric Bakambu

Pas de minute de silence, pas de marque de sympathie pour les victimes, aucune action de solidarité. Le monde entier reste muet face aux massacres de la population de l’est de la République démocratique du Congo. Touché par la tragédie, Cédric Bakambu a dénoncé le silence assourdissant des médias.

Par Dan Kalala Kalambay

L’attaquant des Léopards, Cédric Bakambu pendant un match de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire @Photo Droits tiers.

publié le 6 février 2024 à 05:00:00

L’attaquant congolais qui s’apprête à disputer mercredi 7 février 2024 la demi-finale de la CAN 2023 avec les Léopards contre la Côte d’Ivoire, pays hôte, a écrit un message fort suite aux affrontements qui ont lieu dans la partie orientale de son pays, entraînant des massacres de civils ces dernières heures.

“Tout le monde voit les massacres dans l’est du Congo. Mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qui se passe chez nous. Il n’y a pas de petits gestes. Paix pour la RDC. Avec ma Fondation, j’essaie modestement de me rendre utile sur place mais ce ne sera jamais assez. Priez, partagez, agissez pour nos frères et sœurs”, a rappelé l’attaquant congolais, Cédric Bakambu via ses réseaux sociaux.

D’autres joueurs comme Chancel Mbemba, capitaine de la RDC, Gédéon Kalulu ou encore le gardien Lionel Mpasi, ont également exprimé leur solidarité au peuple congolais de l’est et souhaitent que le pays puisse retrouver la paix.

“Une très grosse pensée pour toutes les victimes des atrocités de Goma et à leurs familles. Je prie de tout mon cœur que mon pays retrouve la paix”, a dit le capitaine des Léopards, Chancel Mbemba.

“On tue chez nous. Stop”, a écrit Lionel Mpasi. “Je suis Goma. Je suis Congolais. Nous voulons la paix”, a ajouté Gédéon Kalulu.

Les Léopards ont déjà soutenu les victimes des violences dans la partie est de la RDC à travers le Fonds national des réparations des victimes de violences sexuelles liées aux conflits et des crimes contre la paix et la sécurité de l’humanité.

Le conflit dans l’est de la RDC remonte vers les années 1996. Selon certaines estimations, 6 millions de morts ont été enregistrés entre 1997 et 2008. Le conflit implique également les forces des pays voisins notamment celles du Rwanda et de l’Ouganda.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.