Le Direct
Radio

Les remontrances du militant Issongo aux dirigeants européens

Un militant pro-démocratie exige aux dirigeants européens de renoncer à l’accord conclu avec le Rwanda, pays agresseur de la RDC dans la partie est. Dans une lettre ouverte adressée à Bruxelles, Jacques Issongo Mfutu se plaint du soutien de l’Union européenne au Rwanda dont l’agression et le pillage des ressources naturelles de la RDC sont devenus une obsession.

Par Alexis Emba

Le militant du mouvement pro-démocratie Lutte pour le changement (Lucha), Jacques Issongo Mfutu @Photo Droits tiers.

publié le 27 février 2024 à 02:22:00

Dans une lettre ouverte adressée à Nicolas Berlanga, ambassadeur de l’UE en RDC, dont Ouragan a consulté dimanche, l’activiste Jacques Issongo, membre de la “Lutte pour le changement (Lucha)”, a, de vive voix, exprimé son indignation face à la complaisance continue et au soutien inconditionnel que l’Union européenne apporte à Kigali en cette période où l’est du Congo est en proie à des graves atrocités du fait de l’invasion de l’armée rwandaise.

Pour lui, il s’agit là de l’hypocrisie criante et révoltante d’une organisation internationale comme l’UE qui prétend, pourtant, défendre les valeurs humaines parmi lesquelles la dignité humaine, les droits de l’homme, l’état de droit ou encore la liberté. Tout en reconnaissant son droit de coopérer librement avec les différents Etats dans le cadre des relations internationales, Issongo désapprouve totalement ce partenariat avec le Rwanda en raison des implications fâcheuses que le régime de Kagame a sur la paix et la sécurité en République démocratique du Congo (RDC).
Le défenseur des droits de l’homme évoque les différents rapports des experts de l’ONU, des ONG et les témoignages des populations locales, attestant que plusieurs unités de l’armée rwandaise sont déployées au Nord-Kivu en soutien au groupe terroriste du M23 depuis fin 2021. Ces rebelles ainsi que leurs parrains rwandais sont responsables de plusieurs exactions graves, notamment les meurtres de civils, les viols de femmes et les pillages systématiques aussi bien des biens de la population que de ressources naturelles.

Le militant pro-démocratie dessine le drame occasionné par cette folie meurtrière. Dans sa correspondance, il évoque l’errance des millions de citoyens congolais qui ont été contraints de fuir leurs maisons de peur d’être tués, violés ou torturés par les rebelles du M23 et les militaires rwandais. La mission de l’ONU/RDC a également rapporté avoir été la cible des tirs de rebelles du M23 et les militaires rwandais, ce qui constitue un crime de guerre.

Malheureusement, se désole Issongo, l’Union européenne fait fi et prétend ignorer l’implication de l’armée rwandaise dans la déstabilisation et le pillage systématique de la RDC. Or, le 31 décembre 2022, dans sa déclaration, Bruxelles avait appelé le Rwanda à cesser d’apporter son soutien au M23.

Vu de Kinshasa, ce revirement est plus qu’inquiétant car ce pacte va affecter négativement la paix et la sécurité non seulement en RDC, mais surtout dans la région des Grands lacs. La Lucha demande à l’Union européenne de clarifier sa position vis-à-vis de la guerre d’agression que subit la RDC et surtout de suspendre de toute urgence l’élaboration de la feuille de route fixant les mesures de mise en œuvre du partenariat “Global Gateway” sur les ressources minières avec le Rwanda au risque que cet accord sert à blanchir les minerais de sang pillés en RDC.
De plus, le militant Issongo exige l’UE de conditionner son aide au développement et le partenariat militaire avec le Rwanda au retrait de ses troupes déployées en République démocratique du Congo. Le 19 février 2024, l’Union européenne et le Rwanda ont conclu un accord ayant pour objectif de renforcer le rôle du Rwanda dans la promotion du développement des chaînes de valeur pour les matières premières.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le Réseau des femmes leaders pour l’accès à la parole (RFLAP) fulmine face aux propos discriminatoires et sexistes tenus depuis quelques jours à l’égard de la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka.


Politique

Les cybercafés et bureautiques de fortune autour de la 10e rue Limete industriel, dans les environs de la permanence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont fait de bonnes affaires dans la soirée du 10 avril 2024. CV et lettres de motivation… et surtout lettres des ambitions ont été rédigés et imprimés à la queue leu leu. Les clients sont tous estampillés, UDPS.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,760.00 CDF
1 Euro2995,70 CDF
1 Yuan384,76 CDF
1 FCFA4.51 CDF

Appel d'offres

Consultant (Cabinet/Centre de recherches) pour la réalisation d’un sondage d’opinion sur la gouvernance des partis politiques en RDC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.