Le Direct
Radio

Les langues nationales pour un meilleur apprentissage à l’école primaire

Le monde entier célèbre chaque 21 février la Journée internationale de la langue maternelle. En RDC, face à certaines difficultés d’apprentissage que les enfants rencontrent à l’école primaire, le délégué général à la Francophonie, Mabiala Ma-Umba, encourage l’enseignement en langues nationales pour une meilleure compréhension des matières.

Par Grady Mugisho

Les enfants de l’école primaire en train d’apprendre @Photo Droits tiers.

publié le 23 février 2024 à 04:10:00

Depuis 1877, la langue française est de facto la langue officielle, administrative et judiciaire de la RDC. En 1904, le programme scolaire de l’époque l’avait imposé comme langue d’enseignement. Aujourd’hui, cette situation n’a pas changé d’un iota. Malheureusement, elle met certains enfants de l’école primaire, dont le français n’est pas leur langue maternelle, à rude épreuve quant à la compréhension des matières dispensées par les enseignants. D’après le délégué général à la Francophonie, Mabiala Ma-Umba, beaucoup d’enfants congolais ont dû abandonner l’école suite à des échecs répétés parce qu’ils ne comprenaient pas le français, langue d’enseignement.

C’est pour prévenir ces drames que la Délégation générale à la Francophonie encourage les enseignants, les parents, les responsables du secteur éducatif et toutes les institutions du pays à travailler la main dans la main pour que nos langues nationales ainsi que les « langues du milieu » soient effectivement et efficacement utilisées durant les trois premières années de l’école primaire, comme le préconise la loi-cadre sur l’enseignement, peut-on lire dans sa lettre.

– Apprendre mieux –

Des recherches menées dans le cadre du programme Élan (École et langues nationales) ont d’ailleurs montré que les enfants apprennent mieux le français s’ils commencent les apprentissages de base dans leurs propres langues. Ainsi, pour le délégué, les enseignants doivent utiliser la langue que les enfants parlent et comprennent quand ils vont à l’école pour la première fois.

“Ils doivent l’utiliser pendant les premières années de leur scolarité et que le français ne soit qu’une matière d’enseignement jusqu’à ce que, progressivement, petit à petit, ces enfants maîtrisent le français”, fait-il savoir dans la même missive.

Le programme « Elan » a été mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en vue d’encourager les États et gouvernements membres de cette communauté, en particulier ceux d’Afrique, à instituer un enseignement bi et plurilingue afin d’améliorer la qualité des apprentissages chez les enfants dont le français n’est pas la langue maternelle.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


People

Une réponse inattendue mais digne d’un homme de Dieu. Le pasteur Marcello Tunasi est revenu sur les propos injurieux tenus par le polémiste, Denis Lessie, sur sa défunte femme, Blanche Tunasi. Sur ses réseaux sociaux, le représentant de l’Eglise La Compassion a publié un message de pardon. Le prédicateur invite également ses adeptes à prier pour “l’homme de pétage”, “car selon lui, il a besoin de restauration et d’amour”.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.