Le Direct
Radio

Le joli parcours des Léopards s’arrête en demies

Ils ont été héroïques et ont fait vibrer le peuple congolais tout au long de la compétition. Les Léopards ont été stoppés net dans leur marche par la Côte d’Ivoire. Le dernier repêché a décroché donc son billet pour la finale de la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations après avoir battu les Congolais sur la plus petite des marges (1-0), mercredi 7 février 2024 en demi-finale au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé. Les Éléphants affronteront le Nigeria en finale pour tenter d’ajouter une troisième couronne dans leur vitrine.

Par Dan Kalala Kalambay

Les Léopards déçus au coup de sifflet final. Ils ont été héroïques tout au long de la compétition @Photo Droits tiers.

publié le 8 février 2024 à 15:17:16

Toutes les bonnes choses ont une fin. Mais, quitte à en profiter, autant qu’elle soit la plus tardive possible. Pour les Léopards, leur joli parcours s’arrête sur une note frustrante mais positive tout de même, au dernier carré de la CAN 2023. Comme en 2015 en Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire a réussi à sortir l’équipe nationale de la République démocratique du Congo en demi-finale.

Une apnée de quatre-vingt-dix-sept minutes. Voilà comment résumer au mieux cette demi-finale dans l’atmosphère bouillante du stade olympique Alassane Ouattara. Après 1992 et 2015, les Éléphants touchent à nouveau du doigt leur rêve après leur victoire au forceps face aux Congolais qui auront vendu chèrement leur peau (1-0) à Ebimpé.

Le début de la rencontre, avant le coup d’envoi, était marqué par l’hommage des joueurs de l’équipe nationale congolaise, pendant l’hymne national, aux victimes des massacres de l’est de la RDC. Sur le terrain, Chancel Mbemba et ses coéquipiers sont entrés dans cette demi-finale avec envie et détermination.

Les joueurs de Sébastien Desabre ont secoué leurs adversaires timides et étaient à deux doigts de les punir sur un corner frappé par Arthur Masuaku. Le gardien ivoirien, Yahia Fofana a relâché le ballon et l’attaquant Cédric Bakambu l’a poussé au fond des filets mais le portier a profité d’une faute d’Elia et le but a été refusé (9e).

Quelques minutes après, les Éléphants se sont montrés dangereux à leur tour avec Simon Adingra, d’une tête dangereuse, qui est passée à côté de la cage de Lionel Mpasi (17e). Les hommes d’Emerse Faé ont continué sur ce rythme avec au passage deux belles actions manquées avant la pause. D’abord, la tête de Sébastien Haller (40e) qui frôle la transversale de Mpasi, ensuite la frappe tendue de Franck Kessié qui touche le poteau gauche (42e).

Solides face à des Léopards sans imagination, sereins devant un public abidjanais bouillant, les Ivoiriens ont trouvé la faille grâce à Sébastien Haller à l’heure de jeu. Titulaire pour la première fois dans cette CAN, l’attaquant de Dortmund a marqué un but salvateur de son équipe d’une volée du droit qui a lobé Mpasi pour finir sous la barre après un centre de Max-Alain Gradel (65e, 1-0).

Après ce but, les fauves congolais sont restés inertes et n’ont pas pu sonner la révolte malgré les tentatives de Samuel Moutoussamy (66e) et Meschak Elia (78e). La Côte d’Ivoire a parfaitement bien verrouillé son camp pour s’imposer finalement sur ce score étriqué.

Les Éléphants défieront le Nigéria lors de la grande finale prévue le dimanche 11 février 2023 sur la pelouse du stade Alassane Ouattara d’Ebimpé. De leur côté, les Super Eagles se sont qualifiés dans la douleur face aux Bafana Bafana d’Afrique du Sud après la séance fatidique des tirs au but (1-1, tab 4-2).

Les Léopards devront donc chercher leur troisième médaille de bronze de l’histoire après 1998 et 2015 face aux Sud-Africains lors du match de la petite finale programmé samedi 10 février sur la pelouse du stade Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.