Le Direct
Radio

Huit jours accordés aux députés cumulards de se déterminer

Les députés nouvellement élus étaient en séance plénière lundi 12 février 2024. Le bureau provisoire que dirige le député national Christophe Mboso, ancien président de la Chambre basse de 2018-2023, a lancé un ultimatum aux élus cumulards de choisir entre l’Assemblée nationale et leur autre mandat actuel.

Par Lydie Matadi

Une vue de la plénière de la Chambre basse du Parlement @Photo Droits tiers.

publié le 14 février 2024 à 11:25:00

Un seul point était inscrit à l’ordre du jour à la plénière de lundi à l’hémicycle à savoir la validation des pouvoirs de députés nationaux. Dans son adresse devant ses collègues députés, le président du bureau provisoire de la Chambre basse du Parlement a demandé spécialement aux élus qui occupent encore d’autres charges de l’État de choisir entre le Parlement et leurs charges actuelles, le mandat de député étant incompatible avec tout autre mandat public.

Ainsi, il leur a accordé un délai de 8 jours pour décider s’ils veulent être membre de l’Assemblée nationale ou garder leurs charges.

“Tous les collègues députés qui se retrouvent dans le cas d’incompatibilité ont 8 jours à partir de ce lundi 12 février pour décider et informer le bureau s’ils vont garder leurs anciens mandats publics ou rester à la Chambre basse”, a averti le doyen d’âge à l’Assemblée nationale. À ceux qui sont membres de différents gouvernements national et provinciaux, il leur a recommandé tout simplement de quitter l’exécutif avant toute validation de leurs pouvoirs de député.

Les élus de la législature de 2025-2028 doivent donc choisir le mandat qui les intéresse, a insisté le doyen Christophe Mboso.

Depuis le 31 janvier 2023, le bureau provisoire de l’Assemblée nationale a pris officiellement ses fonctions. Il a la mission de valider les pouvoirs de députés, d’élaborer le règlement intérieur et d’organiser les élections de membres du nouveau bureau définitif.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.