Le Direct
Radio

Gaza : Lula n’a pas parlé d'”Holocauste”, dénonce une “interprétation” de Netanyahu

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, au centre d’une crise diplomatique avec Israël, a nié mardi avoir qualifié d’“Holocauste” l’offensive israélienne à Gaza, affirmant qu’il s’agissait d’une “interprétation” de ses propositions par Benjamin Netanyahu.

Par AFP

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva fait un geste lors d’une conférence de presse pour la présentation du programme de démocratisation de la propriété fédérale au palais du Planalto à Brasilia, le 26 février 2024 @Photo par EVARISTO SA / AFP.

publié le 28 février 2024 à 05:17:00

“Je n’ai pas utilisé le mot +Holocauste+”. “+Holocauste+ était (une) interprétation du Premier ministre israélien, ce n’était pas la mienne”, a déclaré Lula dans un entretien à la chaîne RedeTV, selon un extrait diffusé.

Je ne m’attendais pas à ce que le gouvernement israélien le comprenne parce que je connais ce citoyen (…) depuis un certain temps déjà. Je connais son idéologie, a-t-il ajouté, faisant référence à M. Netanyahu.

Lula a accusé le 18 février Israël de se livrer à un « génocide » dans la bande de Gaza, déclenchant une tempête diplomatique.

Ce qui se passe dans la bande de Gaza n’est pas une guerre, c’est un génocide, avait déclaré Lula en marge d’un sommet de l’Union africaine.

“Ce qui se passe dans la bande de Gaza avec le peuple palestinien ne s’est produit à aucun autre moment de l’histoire. En fait, cela s’est déjà produit : lorsque Hitler a décidé de tuer les juifs”, avait- il a alors ajouté.

Israël a protesté contre ces déclarations et a déclaré Lula « persona non grata », exigeant ses excuses. Les autorités israéliennes ont également convoqué l’ambassadeur du Brésil à Tel-Aviv.

De son côté, le Brésil a rappelé son ambassadeur pour des consultations et a convoqué l’ambassadeur israélien à Brasilia.

Lula a répété mardi que le Premier ministre Netanyahu “se livre à un génocide contre les femmes et les enfants” dans la bande de Gaza, estimant qu’il s’agissait d’un “fait historique”.

Le gouvernement israélien veut effectivement éliminer les Palestiniens de ce territoire, a-t-il affirmé.

Le président de gauche, dont le pays préside cette année le G20, a déjà été condamné “les attaques terroristes” du 7 octobre, lorsque des combattants du Hamas ont tué 1.160 personnes, pour la plupart des civils, et en ont enlevé quelque 250 dans le sud d’Israël, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

Mais il critique de plus en plus ouvertement la réponse militaire israélienne, au cours de laquelle près de 30.000 personnes sont mortes à Gaza, en grande majorité des civils, selon le ministère de la Santé du territoire palestinien dirigé par le Hamas.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Nation

Une fausse alerte a été lancée cette semaine contre Barnabé Muakadi Muamba, le DG de la Direction générale des impôts autour d’un prétendu déguerpissement irrégulier des occupants de l’immeuble Avé Maria situé dans la commune de la Gombe.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.