Le Direct
Radio

CAN 2023 : la Côte d’Ivoire renverse le Mali et file en demies

Même en infériorité numérique, même menée au score par le Mali, la Côte d’Ivoire a réussi à se qualifier en demi-finale de sa CAN 2023. Les Éléphants ont renversé les Aigles pour s’imposer finalement au bout de la prolongation (2-1), samedi 3 février en quarts de finale au stade de la Paix à Bouaké.

Par Dan Kalala Kalambay

Le héros des Éléphants, Ousmane Diakité, qui a marqué le deuxième de la Côte d’Ivoire face au Mali @Photo Droits tiers.

publié le 4 février 2024 à 16:13:40

Sur leur terre, les Ivoiriens ont encore réussi à forcer leur destin dans cette 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Les joueurs du sélectionneur Emerse Faé ont composté leur ticket pour le dernier carré vers la fin de la prolongation. Les Éléphants ont démontré un état d’esprit de guerrier pour battre le Mali (2-1) grâce à un deuxième but miraculeux d’Oumara Diakité.

Dès l’entame du match, les Aigles ont pris le contrôle du ballon. L’attaquant malien Lassine Sinayoko s’est illustré, d’abord en allant au mastic pour couper un centre de Falaye Sacko alors qu’Yahia Fofana était sorti (4e), ensuite en centrant fort sur le gardien d’Angers qui a repoussé le ballon de la cuisse en corner (7e). Quelques minutes après, les Aigles ont obtenu un penalty suite à deux frappes, l’une contrée de la main par Kossounou (13e).

Malheureusement pour le Mali, Adama Traoré n’a pas réussi à transformer sa tentative face au gardien ivoirien Fofana qui plonge du bon côté pour arrêter le ballon (17e). Malgré cela, les Maliens sont restés dominateurs dans le jeu se procurant beaucoup d’occasions. La Côte d’Ivoire a fini la première mi-temps en infériorité numérique après l’expulsion de son défenseur, Kossounou, déjà averti, qui a écopé finalement d’un deuxième carton jaune (43e).

A la reprise, les hommes du sélectionneur Éric Chelle étaient condamnés logiquement à faire trembler les filets en premier car désormais en supériorité numérique. Mais, les Aigles ont démontré un manque d’inspiration criant pour les quelques opportunités offensives glanées. Entré en cours de jeu, Nene Dorgeles a cru délivrer le Mali. L’ailier de Salzbourg, d’origine ivoirienne, a envoyé un véritable missile pour donner l’avantage à son équipe (73e, 1-0).

Alors que la partie s’acheminait vers la fin, les Éléphants n’avaient pas dit leur dernier mot. Les Ivoiriens ont réussi à égaliser grâce à leur pépite, Simon Adingra, lui aussi entré en cours de jeu. Sur un tir contré de Seko Fofana, le joueur de 22 ans a repris le ballon du gauche pour trouver les filets de Diarra et obtenir une prolongation (90e, 1-1). Le premier miracle !

Pendant la prolongation, les Ivoiriens étaient toujours un de moins sur la pelouse mais la différence ne sautait plus aux yeux. Sur un centre de Singo côté droit, Haller s’est imposé dans les airs et c’est la transversale qui a sauvé Diarra (96e). Les Maliens ont baissé le rythme et cette febrilité a profité à la Côte d’Ivoire qui a su déployer son jeu.

Poussés par leur public au stade de Bouaké, les Éléphants ont marqué le but salvateur en toute fin de prolongation par l’entremise d’Ousmane Diakité. Sur un ballon mal repoussé dans la surface malienne, Seko Fofana a repris du pied gauche et Diakité, sur la trajectoire, a dévié le ballon d’une talonnade derrière le pied d’appui (120e+1, 2-1). Trop euphorique, le joueur du Stade Reims a retiré son maillot puis a écopé d’un autre carton jaune synonyme de l’expulsion (Rouge).

Un scénario juste incroyable pour la Côte d’Ivoire qui remporte ce derby ouest-africain et décroche sa qualification en demi-finale dans la douleur. Les Éléphants défieront les Léopards, le mercredi 7 février 2024 au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé. Un jour avant, la RDC avait réussi à éliminer la Guinée en s’imposant (3-1), un jour plutôt.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.