Le Direct
Radio

Appels d’offres : les entreprises principales interpellées (ARSP)

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) tape du poing sur la table. La direction générale de cet établissement public a, dans un communiqué, informé les entreprises principales opérant dans les secteurs de mines, de télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la technologie, des industries brassicoles et limonaderie, des bâtiments et travaux publics, de cimenterie ainsi que des hydrocarbures que la pratique consistant à lancer des appels d’offres mettant en concurrence les producteurs ou fournisseurs des biens et services établis à l’étranger et leurs représentants ou distributeurs éligibles à la sous-traitance établis en RDC, constitue une manœuvre tendant à boycotter l’exigence de la politique nationale de la protection de l’industrie locale de la main d’œuvre congolaise et de l’émergence des entreprises locales suivant la vision du chef de l’État telle que reprise dans ses six engagements, notamment la création de l’emploi par l’entrepreneuriat et la diversification de l’économie nationale.

Par Alexis Emba

Le DG de l’ARSP Miguel Kashal Katemb. @ Photo Droits tiers.

publié le 5 février 2024 à 19:04:42

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) tape du poing sur la table. La direction générale de cet établissement public a, dans un communiqué, informé les entreprises principales opérant dans les secteurs de mines, de télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la technologie, des industries brassicoles et limonaderie, des bâtiments et travaux publics, de cimenterie ainsi que des hydrocarbures que la pratique consistant à lancer des appels d’offres mettant en concurrence les producteurs ou fournisseurs des biens et services établis à l’étranger et leurs représentants ou distributeurs éligibles à la sous-traitance établis en RDC, constitue une manœuvre tendant à boycotter l’exigence de la politique nationale de la protection de l’industrie locale de la main d’œuvre congolaise et de l’émergence des entreprises locales suivant la vision du chef de l’État telle que reprise dans ses six engagements, notamment la création de l’emploi par l’entrepreneuriat et la diversification de l’économie nationale.

Elle a rappelé que l’exercice de la sous-traitance dans le secteur privé en RDC est réservé aux seules entreprises à capitaux majoritairement congolais éligibles. Par conséquent, l’ARSP avertit ces entreprises principales que tout contrevenant s’exposera aux sanctions prévues par l’article 28 de la loi du 8 février 2017 fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.