Le Direct
Radio

AFD, évaluation à mi-parcours de la stratégie 2022-2026

La stratégie 2022-2026 mûrie par la France au profit de la RDC, arrive, cette année 2024, à mi-parcours. Le nouveau partenariat renforcé avec le Congo-Kinshasa en vue de la promotion du développement économique et social inclusif et durable repose sur cinq axes d’intervention prioritaires et deux axes transversaux à savoir, améliorer l’accès aux services essentiels, valoriser le capital humain et favoriser un développement territorial et économique équitable, protéger et valoriser le capital naturel, placer les jeunes et les femmes au cœur du développement du pays et renforcer le rôle, les capacités et les moyens des institutions.

Par Pold Levi Maweja

publié le 9 février 2024 à 01:13:00

De manière transversale, il s’agira de favoriser une trajectoire économique durable en adéquation avec l’Accord de Paris sur le climat et de réduire les vulnérabilités pesant sur le monde du vivant. Ces enjeux autour du climat et des vulnérabilités sont des conditions essentielles pour l’atteinte d’un développement durable et inclusif.

La RDC fait, en effet, partie des 19 pays prioritaires de la France. À ce titre, elle a bénéficié de deux Contrats de désendettement et de développement (C2D) et d’un fort niveau d’engagement de la France. La RDC et la France ont signé le 10 juillet 2013 un premier Contrat de désendettement et développement (C2D) pour un montant de 106,4 M€ portant sur quatre secteurs d’intervention : éducation 50 M€, formation professionnelle 21 M€, eau et assainissement 18 M€, gouvernance administrative et financière 12 M€ et 6 M€ de fonds d’études et de pilotage. Ce premier C2D a permis à l’Agence française de développement (AFD) d’amplifier significativement son impact sur ces secteurs.

Le 12 novembre 2019, un deuxième C2D de 65 M€ avec la répartition suivante : 25 M€ sur l’éducation de base, 10 M€ sur la formation professionnelle, 9 M€ sur l’eau/santé, 17 M€ pour la gouvernance administrative et financière et enfin 4 M€ pour les études et le pilotage.

La mise en œuvre de ce C2D2 a démarré de manière effective en 2020 avec un premier octroi de 12,5 M€ sur la gouvernance financière et se poursuivra en 2021 et 2022. Les priorités stratégiques 2022-2026 du groupe AFD s’inscrivent dans les priorités politiques de la relation bilatérale RDC-France et doivent contribuer à l’atteinte des engagements pris par la France.

La définition des priorités du Groupe pour 2022-2026 a, en effet, tenu compte de deux cadres conjoints : primo, la stratégie pays Coopération 2022-2025 élaborée par l’ambassade avec l’équipe France et qui définit sa feuille en RDC, singulièrement sur l’instrument de la subvention.

Ce cadre d’intervention a été confirmé par la loi de développement du 4 août 2021. Secundo, la cohérence avec le Plan d’orientation stratégique 2020-2022 du groupe AFD et avec la stratégie régionale Afrique centrale 2020-2024.

Les orientations prises reflètent le changement d’échelle de l’activité du groupe AFD. 2022 a, en effet, constitué une nouvelle étape dans la trajectoire à la hausse de l’activité, tirée par la reprise de l’activité de prêts souverains (concessionnels aux conditions FMI) suite à la mise en place de la Facilité élargie de crédit par le FMI en juillet 2021, l’octroi des projets du C2D2, la poursuite de l’activité en subvention 209 et l’obtention de nouvelles délégations de fonds (possible délégation de fonds du Partenariat mondial de l’Éducation, Team Europe Initiatives de l’UE, nouvelle feuille de route du CAFI signée entre la RDC et le CAFI à l’occasion de la COP26.

Pour accompagner cette croissance d’activités, l’AFD pourra, notamment, compter sur Proparco, qui a un mandat d’intervention en RDC depuis 2009, avec sa chargée d’affaires basée à l’agence AFD de Kinshasa. L’Expertise France (EF), devenue filiale de l’AFD en janvier 2022, contribuera également au développement des activités de l’AFD en RDC.

De plus, EF devrait également développer son action sur financements européens et en format Team Europe en matière de réforme des secteurs de la sécurité et de la biodiversité. Compte tenu des enjeux de développement de la RDC et des priorités de ses autorités, la finalité du groupe AFD en RDC est de promouvoir un développement économique et social inclusif et durable. Cette finalité est structurée autour de cinq objectifs opérationnels et deux objectifs transversaux à savoir, promouvoir une trajectoire en adéquation avec l’Accord de Paris sur le climat mais aussi lutter contre les inégalités et les vulnérabilités du monde du vivant. Le groupe AFD continuera de travailler en premier lieu avec les autorités publiques nationales, l’essentiel de ses financements étant destiné à des maîtrises d’ouvrage publiques (ministères, provinces, institutions publiques).

Le ministère des Finances constitue le point d’entrée et l’interlocuteur privilégié du Groupe. Seul bémol, l’AFD n’a avancé aucun chiffre sur le financement de la Stratégie 2022-2026.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.