Le Direct
Radio

A l’ONU, la RDC exige le retrait de la parole au Rwanda

Des échanges musclés ont eu lieu mardi entre la RDC et le Rwanda lors de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU. Zénon Mukongo, représentant permanent de la RDC auprès de l’ONU a plaidé pour que le Rwanda soit privé du droit à la parole dans les instances des Nations unies jusqu’au retrait total de ses troupes du territoire congolais.

Par Rich Ntumba

Zénon Mukongo, représentant permanent de la RDC auprès de l’ONU @Photo Droits tiers.

publié le 21 février 2024 à 19:19:37

Le diplomate congolais n’y est pas allé de main morte. Alors que la guerre s’intensifie entre l’armée congolaise et les terroristes du M23 soutenus par les troupes rwandaises dans la province du Nord-Kivu, le diplomate congolais a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à exiger du Rwanda le retrait sans conditions de ses troupes du sol congolais, et de cesser tout appui au M23.

« Cette énième agression rwandaise constitue, en droit international, un crime d’État et une grave violation de la souveraineté de la RDC », a affirmé M. Mukongo, précisant que le conflit a causé le déplacement de 7 millions de femmes et enfants dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo.

Le représentant de la République démocratique du Congo a également rappelé à l’ONU que le Rwanda se sert depuis 1996, de l’alibi éthnique pour exploiter les mines stratégiques qui se trouvent dans l’est du pays précisément dans le Nord-Kivu.

« Vous envahissez votre voisin avec des troupes armées, des lance-roquettes et des lance-missiles et vous avez peur d’une simple rhétorique. Commencez par retirer vos troupes de la RDC et vous ne craindrez plus la rhétorique. Vous vous êtes assez enrichis. Ça suffit. Chaque chose a une fin » a-t-il tonné.

Réagissant dans la foulée, l’ambassadeur du Rwanda à l’ONU, Ernest Rwamucyo, a accusé, à son tour, le Burundi et la RDC de vouloir un changement de régime au Rwanda. Il a pointé Kinshasa de vouloir renforcer une coalition militaire comprenant les FARDC, les mercenaires européens, les FDLR ainsi que l’armée burundaise.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Grâce au protocole d’accord signé entre l’Agence pour le développement et la promotion du projet grand Inga (ADPI-RDC) et la société natural oilfield service limited (NOFLS), il sera construit, dans les mois à venir, un barrage d’une capacité minimale de 7000 MW sur un potentiel de 42000 MW.


Économie

Une décision est attendue sur la situation de la sous-traitance au sein du groupe ERG. Le CEO de Eurasian Ressources Group ERG et le directeur général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, ont eu des échanges fructueux autour de la situation de la sous-traitance au sein de cette entreprise minière multinationale.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.