Le Direct
Radio

Walid Regragui suspendu, la Fédération marocaine annonce faire appel

Le sélectionneur marocain, Walid Regragui, a écopé de quatre matchs de suspension dont deux avec sursis, par la Confédération africaine de football (CAF). Cette sanction fait suite à son altercation avec le défenseur congolais, Chancel Mbemba, lors de la rencontre de la 2e journée de la CAN 2023 entre le Maroc et la RDC (1-1), jouée le dimanche 21 janvier dernier au stade Laurent Pokou de San Pedro.

Par Dan Kalala Kalambay

Le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, suspendu par la CAF pour quatre matchs. @Photo Droits tiers.

publié le 24 janvier 2024 à 19:42:29

La sentence est donc tombée. A l’issue de l’enquête ouverte sur les incidents ayant émaillé le match Maroc-RDC, la commission de discipline de la CAF a décidé ce mercredi 24 janvier 2024 la suspension du sélectionneur marocain, Walid Regragui assortie d’une amende de 5000 $. La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a décidé de faire appel de cette décision.

De vives tensions avaient éclaté à la fin de la rencontre ayant opposé les Lions de l’Atlas aux Léopards, entre les joueurs et les membres du staff de ces deux équipes. Walid Regragui et Chancel Mbemba ont été impliqués dans cette embrouille. Alors que le capitaine de la RDC, genoux à terre, saluait le Tout-Puissant pour le match nul (1-1), le sélectionneur du Maroc, était venu l’interrompre dans sa prière.

Le technicien marocain avait demandé au défenseur congolais de lui regarder dans les yeux au moment de se serrer les mains, le joueur de l’OM, révolté, avait pesté et fait le signe de l’écran VAR. Ce geste n’avait pas plu à Regragui, du coup les deux étaient prêts à en venir aux mains. Mais l’incident s’est ensuite déplacé dans les couloirs du stade Laurent Pokou.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.