Le Direct
Radio

FITUR 2024 de Madrid, Bertin Mudimu séduit les grands opérateurs économiques du monde

La République démocratique du Congo vient de participer à la 43e édition de la Foire internationale du tourisme et des investissements de Madrid – FITUR 2024. L’évènement s’est déroulé dans la capitale espagnole du 24 au 28 janvier 2024. Plus de 130 pays y ont pris part. La RDC a été valablement représentée par le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et l’Office national du tourisme (ONT), point focal de cet évènement au Congo-Kinshasa. La délégation congolaise était conduite par la directrice générale de l’ONT, Jolie Yombo et le DG du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi.

Bertin Mudimu, le DG du FPI aux côtés de la numéro 1 de l’ONT, Jolie Yombo à la Foire internationale du tourisme et des investissements- FITUR 2024 à Madrid en Espagne @Photo FPI.

publié le 31 janvier 2024 à 09:14:09

La 43e édition de la Foire internationale du tourisme et des investissements de Madrid – FITUR 2024 a vécu du 24 au 38 janvier 2024. L’événement a donné l’occasion aux entrepreneurs du monde entier d’explorer les opportunités d’investissement. C’est dans ce cadre que le directeur général du Fonds de promotion de l’industrie FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi a noué des contacts avec plusieurs entrepreneurs, très intéressés par les potentialités de la RDC. L’agro-industrie, le textile et l’automobile sont parmi les secteurs au centre des échanges entre le FPI et les investisseurs. Même si ces derniers disposent des capitaux, leur affluence au stand du FPI traduit le rôle que joue cet établissement public dans le secteur industriel au pays.

Tous les visiteurs du stand de la RDC ont été agréablement surpris et émerveillés par la qualité des produits transformés localement. Et il faut le dire ces produits comme le thé, café, chocolat et autres biens, ont été financés par le FPI.

Plusieurs hommes d’affaires ont manifesté un intérêt accru pour la RDC. Bientôt, une délégation d’investisseurs des secteurs précités se rendra en RDC en mission exploratoire.
Les investissements lourds nécessitent des capitaux frais et une vision à long terme. Dans cette optique, le FPI promet un soutien financier à tout entrepreneur qui se déploie en RDC pour la production des biens et surtout la transformation des matières premières en vue de la création des chaînes de valeurs et des emplois..

« Les foires sont des rencontres où il y a des opérateurs économiques qui se croisent pour échanger sur les opportunités des uns et des autres. Les opérateurs économiques entendu dans ce sens le plus large, c’est-à-dire des acheteurs, des vendeurs, des organismes financiers, des organismes des transports qui viennent pour trouver les besoins des uns et des autres et d’y faire face. La RDC vient de sortir des élections qui ont consacré la réélection du président Félix Tshisekedi à la tête du pays et dans cet elan, le FPI doit se démarquer dans son mode opératoire pour continuer à jouer sa partition dans le développement de notre pays.
Participer à une foire comme celle-ci donne la possibilité au Fonds de promotion de l’industrie de se faire connaître auprès de différents opérateurs de connaître, de leur permettre de connaître aussi sa mission, qui est celle de venir en aide aux opérateurs économiques. Vous savez que le président de la République vaudrait que nous puissions consolider les acquis de ce que nous avons réalisés avec lui pendant les cinq ans passés. Maintenant, nous entrons dans une nouvelle ère, une ère de progrès, une ère de consolidation des acquis. Ainsi donc, nous devons parvenir à produire sur base de nos matières premières des produits qui sont consommés sur le plan local. Et quand nous le faisons comme ça, nous améliorons la main d’œuvre, les gens vont trouver du travail, il y aura de l’emploi, il y a également les économies que nous réalisons dans la sortie des devises.
Les devises vont rester au pays et il y a également l’Etat qui se retrouve à travers des taxes et impôts qui vont améliorer le niveau du budget de l’État et donc, les recettes de l’Etat vont augmenter et l’État pourra être en mesure de faire face à tous ses engagements en assumant sa fonction de construction et d’achat, des infrastructures, des routes, des hôpitaux et bien d’autres… pour dire de manière globale, on va améliorer les conditions de vie de la population »
.

Il faut noter que plusieurs investisseurs ignorent encore les opportunités alléchantes qu’offre la RDC. Le pays doit fournir des efforts pour soigner son image à travers le monde. Ceci est l’appel de l’office national du Tourisme :
« La République démocratique du Congo fait son grand retour sur le grand marché de l’industrie touristique par l’office national du tourisme. Nous sommes bien présents. Nous avons notre stand qui est très bien représenté pour vendre la destination RDC et pour présenter les attraits touristiques que regorge notre pays. Comme vous le savez, notre pays, c’est une grande destination et nous affrons plusieurs opportunités touristiques. Il y a beaucoup de choses à voir. Nous avons des aliments endémiques, nous avons des réserves naturelles. Nous avons également des parcs nationaux, des grottes, notre majestueux fleuve Congo qui est impressionnant ainsi que l’océan. Donc si je ne peux citer que ça », a fait savoir Jolie Yombo, la directrice générale de l’ONT.

Au dernier jour de la foire, le programme était consacré à la dégustation culinaire. Et le talent de la RDC en la matière a été constaté par la fréquentation du stand. Venus de divers horizons, les visiteurs ont savouré les mets congolais. Avant de quitter Madrid, la délégation congolaise a été conviée à une séance de travail au cub de football Athlético de Madrid. Le cub emblématique espagnol est intéressé à faire le marketing et la visibilité de la destination RDC. Sur ce point, nous apprenons que les pourparlers sont engagés et d’ailleurs suffisamment avancés.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Justice

La Cour d’appel de Paris a confirmé mercredi 28 février la mise en accusation de Roger Lumbala «pour complicité des crimes contre l’humanité». Ancien responsable du RCD-N, l’ex-député congolais avait été arrêté le 2 janvier 2021 en France. Dans ce dossier, le très controversé Jean-Pierre Bemba, actuel ministre congolais de la Défense et l’un des principaux alliés du président Félix Tshisekedi, est cité. Après avoir eu maille à partir avec la CPI, le leader du Mlc pourrait de nouveau affronter la justice internationale.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.