Le Direct
Radio

CAN 2023 : les Léopards tiennent tête au Maroc

Les Léopards ont eu le mérite de ne pas lâcher. Longtemps menée au score, l’équipe nationale de la République démocratique du Congo a arraché le nul méritant face au Maroc (1-1), dimanche 21 janvier, pour son deuxième match de la CAN 2023, sur la pelouse du stade Laurent Pokou de San Pedro.

Par Dan Kalala Kalambay

Les Léopards de la RDC dans la surface du Maroc après un corner tiré par Yoane Wissa. @ Photo Droits tiers.

publié le 21 janvier 2024 à 22:14:43

Au regard de la physionomie du match, les Congolais s’en sont très bien sortis de ce choc face aux demi-finalistes de la dernière Coupe du monde FIFA 2022 au Qatar. Secoués, bousculés par des Marocains en pleine confiance, les Léopards ont réussi à éviter la défaite au terme d’un match héroïque.

A l’entame de la partie, on a cru voir les joueurs de Sébastien Desabre incisifs. Mais cela n’a été qu’un feu de paille. Chancel Mbemba et ses coéquipiers ont rapidement encaissé un but matinal du latéral droit marocain, Achraf Hakimi. Sur un corner tiré par Hakim Ziyech, le joueur du PSG, laissé libre de tout marquage, a surgi dans la surface congolaise reprenant du plat du pied le ballon pour l’envoyer au fond des filets (6e, 1-0).

Les Léopards ont peiné pour faire leur jeu et se procurer des opportunités. Ils se sont surtout buttés au bloc marocain au niveau de l’entrejeu. Il a fallu attendre la 33e minute pour voir la première véritable occasion franche de la RDC. Un corner de Kakuta est dévié par Selim Amallah et file sur Chancel Mbemba, placé au second poteau. Le joueur de Marseille, surpris, n’a pas pu pousser le ballon.

A la mi-temps, les Congolais sont sortis la tête haute. Approximatifs cependant dans les trente derniers mètres, les Léopards n’ont pu vraiment briller. Seule lumière dans ce tableau très sombre, un penalty manqué par Cédric Bakambu. L’attaquant de Galatasaray a trop croisé sa frappe qui touche le poteau gauche de la cage du gardien marocain, Yassine Bounou (41e).

La deuxième période a réservé un autre visage des Congolais. Requinqués, les hommes de Sébastien Desabre sont rentrés des vestiaires avec les meilleures intentions. Dominateurs dans le jeu, les Léopards ont égalisé par l’entremise de Silas Katompa. Le nouvel entrant a récupéré un centre de Meschack Elia au point de penalty, puis a placé une frappe du plat du pied pour battre Yassine Bounou (76e, 1-1).

Dans la foulée de l’égalisation, la RDC était à deux doigts de marquer un deuxième but après trois minutes par un nouveau centre en retrait de Meschack Elia. Malheureusement, Bounou s’est interposé devant Samuel Moutoussamy qui n’a pu concrétiser son action par talonnade (79e).

Les hommes de Sébastien Desabre peuvent encore espérer obtenir une place en 8es de finale dans un groupe compact. Pour y parvenir, les Léopards doivent impérativement s’imposer contre la Tanzanie, le mercredi prochain à Korhogo. De son côté, le Maroc doit aussi battre la Zambie pour passer ce premier tour de la CAN ivoirienne. En deuxième explication, Tanzaniens et Zambiens se sont séparés sur le score de parité d’un but partout.

– Grosse altercation entre Mbemba et Regragui –

Au dernier coup de sifflet de l’arbitre, un incident s’est produit dans le rond central entre les joueurs et les staff de ces deux équipes. Alors que le capitaine des Léopards, Chancel Mbemba, genoux à terre, saluait le Tout-Puissant pour ce résultat, le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, est venu l’interrompre dans sa prière.

Le technicien marocain a demandé au défenseur congolais de lui regarder dans les yeux au moment de se serrer les mains, le joueur de l’OM, révolté, a pesté et fait le signe de l’écran VAR. Ce geste n’a pas plu à Regragui, du coup les deux étaient prêts à en venir aux mains. Mais l’incident s’est ensuite déplacé dans les couloirs du stade Laurent Pokou. D’après les images de beIN Sport, Regragui et Mbemba, en sont venus aux mains cette fois.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.