Le Direct
Radio

“Simulacre d’élections”, l’opposition dans la rue mercredi

Cinq candidats président dont Martin Fayulu et Denis Mukwege seront dans la rue le mercredi 27 décembre pour protester contre ce qu’ils qualifient de “simulacre d’élections”. Cette décision intervient après que plusieurs incidents et rapports de fraude électorale ont été rapportés depuis le jour du vote jusqu’à la publication des résultats partiels pour la présidentielle.

Par Patrick Mputu

Martin Fayulu et Denis Mukwege, deux se cinq candidats président ayant projeté une marche pour s’opposer au simulacre d’élections organisé par Denis Kadima. @Photo Droits tiers.

publié le 23 décembre 2023 à 14:53:35

Les protestataires accusent le régime Tshisekedi de manipuler le processus électoral afin de garantir son maintien au pouvoir. Le groupe de 5 affirme que de nombreuses irrégularités ont été constatées dans de nombreuses régions du pays, allant de l’intimidation des électeurs à la falsification des résultats.

Les cinq leaders de l’opposition ont indiqué que leur marche partira du boulevard Triomphal (en face du stade des Martyrs), jusqu’au siège de la CENI sur le boulevard du 30 juin. “Sur le fondement des dispositions de l’article 26 de la Constitution, nous vous informons que nous projetons une marche pour le 27 décembre 2023. Nous protesterons contre les irrégularités constatées lors des opérations de vote du 20 décembre 2023, et avant. Nous protesterons, par ailleurs, contre l’extension, au-delà du 20 décembre 2023, des opérations de vote, par la CENI, en violation de la Constitution et de la loi électorale, notamment, dans les dispositions de l’article 52 de cette dernière”, se sont-ils adressés à l’autorité provinciale.

A en croire Martin Fayulu, Denis Mukwege, Jean-Claude Baende, Théodore Ngoy et Nkoma Liloo, les irrégularités mentionnées ci-dessus attestent que les élections du 20 décembre ont été organisées en violation de la Constitution. “Nous ne pouvons pas tolérer un tel mépris pour la démocratie. Ces élections ne sont rien d’autre qu’un simulacre destiné à légitimer un pouvoir illégitime”, a clamé un haut cadre du parti de Fayulu, ECIDÉ.

Cette manifestation devrait réunir des milliers de personnes dans les rues de Kinshasa, où l’opposition espère créer une vague de protestations contre la l’autorité électorale. “Nous appelons donc tous les citoyens qui croient en la justice et en la vérité à se joindre à nous dans la rue mercredi pour faire entendre notre voix et exiger des élections libres et équitables”, lance un opposant sur X (ex-Tweeter).

Cette contestation déclenche une nouvelle crise politique qui risque de secouer le pays plusieurs mois. Désormais, l’opposition et le régime Tshisekedi sont dans la logique de confrontation qui pourrait avoir des conséquences graves sur la stabilité du pays.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.