Le Direct
Radio

Kikwit et Idiofa, Katumbi plébiscité

Pour son deuxième voyage à Kikwit dans moins de trois mois, Moïse Katumbi a communié mercredi avec une foule immense. Le candidat n°3 a été porté en triomphe depuis l’aéroport jusqu’à l’esplanade de la Cathédrale Saint-François Xavier où il a tenu son meeting.

Par Athanase Mwenge

Moïse Katumbi mercredi devant la foule à Kikwit dans le Kwilu. @Photo Droits tiers.

publié le 8 décembre 2023 à 01:41:00

La réputation de bâtisseur de Katumbi l’a précédée dans le pays Mbala. Lors du meeting, Katumbi a déroulé son offre politique. Aux côtés de son dircab, Olivier Kamitatu et le fils adulé du terroir, Trésor Mputu, le leader Ensemble a expliqué à la population qu’il va s’atteler à réhabiliter et construire des routes, de relier Kikwit à d’autres territoires. La ville est menacée par les érosions, Katumbi prévoit d’y mettre fin. Tout un plan sera conçu pour épargner les paisibles citoyens de cette catastrophe.

Depuis des décennies, de nombreuses habitations ont été englouties par les érosions. Les ravins ne sont plus à compter dans la capitale économique du Kwilu. La population ne sait à quel saint se vouer. “Katumbi sera la solution pour nous aider à résoudre ce problème récurrent”, a rappelé un notable local. À l’occasion, Moïse Katumbi a dézingué le président sortant, lui qui ne trouve mieux que de réciter son nom partout où il passe comme thème de campagne. Y-a-t-il l’électricité à Kikwit, “Non”. Et l’eau, les hôpitaux, l’emploi, Ils ont initié quel projet ? Réponse du peuple : «Rien». La vie chère, Oui. La population de Kikwit est clochardisée, assène Katumbi qui pointe le régime Tshisekedi qui, aux yeux de tous, a lamentablement échoué. Aujourd’hui, il est incapable de présenter son bilan. “Et parce qu’ils n’ont pas de bilan, le nom de Moïse Katumbi est devenu leur bilan, leur slogan. Dites-leur qu’il vante, qu’il pleuve ou qu’il neige, vous allez voter pour Moïse Katumbi”, a-t-il rappelé sous les acclamations frénétiques de la foule.

Et d’ajouter : “Je ne suis pas un menteur. Le fauteuil présidentiel que je sollicite n’est pas mon premier job. J’ai une mission divine. Celle de construire le Congo avec vous. Je vais corriger les injustices sociales en réduisant les émoluments des députés et en améliorant les salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat. La bourse des étudiants sera rétablie en même temps que je m’engage à construire des universités et promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes”, a-t-il assuré.

– Idiofa, l’effervescence –

Parti de Kikwit à 8h40 à bord de son tout terrain, le candidat n°3 a parcouru 150 km dont 90 km en terre et en état piteux pour atteindre ce territoire, le plus peuplé de la province du Kwilu et le deuxième territoire le plus vaste du pays. Plusieurs escales sur sa route pour inspecter l’état des infrastructures routières et échanger avec les riverains. Au village Intswem, les élèves de l’Institut Ngele l’invitent à visiter leurs salles de classe qui frisent le moyen-âge. Ils lui adressent la demande de leur construire des salles en matériaux durables et équipées à laquelle il accède séance tenante, au grand bonheur des écoliers.

Arrivé au lieu du meeting après avoir marché sur une distance de 3 km, précédé à la tribune par Boris Mbuku, cadre d’Ensemble pour la République et député du coin depuis 2006, il salue le peuple en kikongo puis s’attaque à la gouvernance de Félix Tshisekedi, qu’il juge catastrophique. «Est-ce que pendant 5 ans ils vous ont donné les routes et les écoles? Vous ont-ils visités durant toute la législature? Ont-ils installé des réseaux de distribution d’électricité et d’eau? Ont-ils construit des universités, un stade ou un marché? Ont-ils pu stabiliser le taux de change ou améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires et autres agents de l’Etat? Mais ils vous ont, comme partout ailleurs, servi des promesses somnifères», introduit-il avant d’inviter le public à activer la VAR. Ce dernier répond par la négative à toute ces questions, disant avoir vomi le pouvoir de Félix Tshisekedi pour faire chorus avec l’homme engagé à mettre un terme à l’injustice sociale.

Je suis venu par route pour voir de mes yeux la souffrance vous imposée. Après le 20 décembre, cette souffrance sera terminée. Cette route sera bitumée et modernisée. La voirie urbaine sera aménagée. Je m’engage à tout refaire à zéro. On vous a fait souffrir avec cette route digne du calvaire, des salaires de misère pour les fonctionnaires et agents de l’Etat. Je vais construire un marché pour vous, a-t-il promis.

Et de conclure: «Parce qu’ils n’ont rien fait pour vous, ils méritent un carton rouge de votre part. Votez pour moi, je serai un président d’actions. Je suis venu libérer le peuple d’Idiofa et tous les enfants de la RDC».

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.