Le Direct
Radio

Élections, GEDROFE plaide pour des solutions intégrées face aux violences enregistrées

Des cas alarmants de violences contre les femmes enregistrés au cours du processus électoral ont été déposés auprès de la Conseillère du chef de l’État, en matière des violences basées sur le genre.

La note de plaidoyer du GEDROFE remise entre les mains de l’assistante de la Conseillère spéciale du chef de l’État en matière des violences basées sur le genre. @ Photo Ouragan.

publié le 6 décembre 2023 à 14:46:58

A l’initiative du réseau Genre et droits des femmes (GEDROFE), quelques membres de l’organisation se sont entretenus mercredi 6 décembre 2023, avec l’assistante de Mme Chantal Yelu Mulop (empêchée). “Nous sommes venus pour rencontrer la Conseillère spéciale du chef de l’État en matière de jeunesse et de lutte contre les violences basées sur les genres pour déposer la note de plaidoyer. C’est un travail qu’on avait déjà commencé avec le ministère du Genre avec un aspect particulier sur le processus électoral en cours”, a expliqué Nathalie Yoka, chargée des Programmes de la structure.

Le GEDROFE, fervent défenseur des droits des femmes, dénonce avec véhémence des actes de violence qui ont entaché le déroulement démocratique du quatrième cycle électoral. Cependant, les incidents rapportés soulignent une préoccupation pressante quant à la sécurité et à la dignité des femmes.

Par conséquent, l’organisation met en avant la nécessité impérieuse de mettre en place des Centres intégrés des services multisectoriels (CISM) à travers le pays. “Nous avons déposé la note de plaidoyer avec des points précis, notamment la mise en application du décret pris par le Premier ministre sur le fonctionnement des CISM. Il y a beaucoup de violences qui se commettent, et quand ça se commet où est-ce que ces femmes là iront ?, on les prend en charge comment ?. Il faut qu’il y ait cette structure qui fonctionne correctement pour permettre à ce que la femme soit prise en charge au moment opportun”, a expliqué Mme Yoka Mbombo.

Ces centres, renchérit-elle, constituent des points cruciaux pour offrir un soutien complet aux victimes en rassemblant des ressources médicales, juridiques, psychosociales et éducatives. Au-delà d’une assistance adaptée, la mise en place de tels centres vise aussi à dissuader les auteurs de violences en créant un environnement où la justice prévaudra et l’impunité serait inacceptable.

Ainsi, les déléguées du réseau GEDROFE ont été éblouies par l’attention qui leur a été accordée au cours des échanges.
“Les collaborateurs de la Conseillère ont pris en considération notre plaidoyer et promis de nous rappeler d’ici là. On attend la suite parce que nous sommes rassurées que c’est l’œil du président de la République, donc nous croyons fermement que notre plaidoyer est déjà parvenu au chef de l’État”.

À travers ce plaidoyer, le GEDROFE veut susciter une action immédiate et concrète des autorités contre les atrocités que subissent les femmes.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Un groupe de communicateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) vient de décerner un diplôme de mérite au directeur général du Fonds de promotion de l’Industrie, Bertin Mudimu Tshisekedi pour ses performances. La cérémonie s’est déroulée vendredi à Kinshasa au siège de cet établissement public.


Société

La langue russe est la voie de l’amitié, confie un diplomate russe. L’apprentissage de cette langue suscite aujourd’hui de l’intérêt auprès des Congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.