Le Direct
Radio

20 décembre, la Société civile forces vives exige la transparence des scrutins

La Société civile forces vives de la RDC suit de près la campagne électorale qui se déroule présentement au pays car il s’agit, affirme son porte-parole, d’une période cruciale du processus électoral et elle doit avoir, à tout prix, un aboutissement heureux.

Par Lydie Matadi

Maître Jean-Bosco Lalo, premier vice-président et porte-parole de la Société civile forces vives @Photo Droits tiers.

publié le 4 décembre 2023 à 05:21:00

La coordination nationale de cette plateforme ainsi que ses partenaires engagés dans la Surveillance électorale citoyenne et bénévole ont rendu public samedi 2 décembre un communiqué dans lequel ils expriment des inquiétudes sur l’aboutissement heureux du processus électoral. Ils sont plus inquiets de l’attitude qu’affiche la Commission électorale nationale indépendante.

Le communiqué, intitulé “11 ème jour de la campagne électorale” incrimine ouvertement Kadima. “Selon l’organisation, le fait pour la CENI de clamer haut et fort à qui veut l’entendre sans aucune preuve tangible que la tenue effective des élections attendue le 20 décembre prochain, est un calmant nocif pour la nation congolaise”, résume toutes les inquiétudes de cette plateforme citoyenne. Pire, la réaction manifestée par le président de la Centrale électorale après les inquiétudes exprimées par le cardinal Ambongo au sujet de la tenue des élections à la date indiquée est en une preuve éloquente. “Nous exprimons notre indignation face à la réaction épidermique de la CENI, lorsqu’elle reçoit une observation morale ou technique. Le dimanche 27 novembre, son éminence Fridolin cardinal Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, lors d’une messe avec les jeunes, a juste émis des doutes sur l’effectivité pratique et technique des élections le 20 décembre prochain. La CENI l’ayant mal compris, l’a attaqué sans comprendre l’idée réelle que contenait l’intervention du cardinal. Nous soutenons sans hésiter la position de l’homme de Dieu qui a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas et que la CENI cache pour sauver sa réputation”, peut-on lire dans le communiqué qui porte la signature de maître Jean-Bosco Lalo, premier vice-président et porte-parole de la Société civile forces vives.

Les acteurs non étatiques demandent à la CENI de s’engager en toute responsabilité pour l’organisation des élections le 20 décembre prochain. Ils exigent, par la même occasion, une démonstration technique de la tenue effective des élections crédibles, transparentes, inclusives, impartiales et apaisées à la date indiquée.

La société civile forces vives et la Surveillance électorale citoyenne et volontaire ont salué les activités de différents candidats présidents sur le terrain, notamment le candidat n°20, Félix Tshisekedi à Aru et Mahagi en Ituri, le candidat n°3, Moïse Katumbi à Kamina et Moba ainsi que le candidat n°21, Martin Fayulu à Bunia et à Goma.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Lors de sa visite en Allemagne, le député provincial Daddy Kangudia a présenté les opportunités d’investissement de sa province aux hommes d’affaires allemands.


Nation

“Je suis préoccupé après la récente décision (de Kinshasa) de lever le moratoire sur la peine de mort”, a déclaré Volker Türk devant la presse, à l’issue d’une visite de quatre jours en RDC au cours de laquelle il a notamment rencontré le président Félix Tshisekedi.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,765.00 CDF
1 Euro2,944.45 CDF
1 Yuan381.95 CDF
1 FCFA4,52214 CDF

Appel d'offres

Attribution du marché : Acquisition et livraison de 25.000 téléphones mobiles “portables”


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.