Le Direct
Radio

1ère Cantine scolaire : plus de 1500 élèves de l’EP Gamma désormais nourris par la Dynamique Nzolantima

En vue de garantir un repas pour chaque enfant à l’école primaire, la Dynamique Maman Nzolantima (DMN) s’est engagée à nourrir les élèves de l’école primaire Gamma dans la commune de Barumbu. L’engagement a été pris jeudi, lors du lancement du projet pilote de la première cantine scolaire dans le même établissement public.

Par Patrick Mputu

Bibiche Kabengele, chargée des Relations publiques du président de la République (à gauche) et Iris Nzolantima, initiatrice du projet “Kudia Na Kelasi” (à droite) @Photo Droits tiers.

publié le 2 décembre 2023 à 06:51:00

Financé sur fonds propres, ce programme à l’initiative de madame Iris Nzolantima est soutenu par la présidence de la République. D’après l’oblative, c’est l’un des premiers filets de protection sociale pour les enfants, indispensable pour leur santé mentale et physique. “Ce projet a été autofinancé. On a fait des levées de fonds d’abord avec nous-mêmes (les amis, la famille) et on voudrait que ce programme soit adopté au niveau du gouvernement pour 2024 et qu’il ne se limite pas seulement à l’école primaire 1,2 et 3 Gamma où nous avons commencé. C’est plus ou moins 1500 élèves que nous allons nourrir de façon hebdomadaire jusqu’en février 2024”, a-t-elle expliqué à Ouragan.

Ainsi, la candidate aux sénatoriales de 2024 a sollicité l’appui des autorités publiques pour la pérennisation du projet. Au moins pour ce premier pas, elle a rendu hommage au chef de l’État, Félix Tshisekedi et sa chargée des Relations publiques, Bibiche Kabengele pour leur l’apport.

On voudrait que le gouvernement, les bailleurs de fonds, le gouvernorat (de la ville province de Kinshasa) et les responsables de la commune (de Barumbu) puissent nous accompagner et encadrer mais aussi soutenir cette école qui manque de moyens hormis celui de la restauration des élèves. Je tenais aussi à remercier le président de la République d’avoir non seulement soutenu ce projet mais de l’avoir adopté au Conseil des ministres pour qu’il se concrétise aujourd’hui, a-t-elle souhaité.

– Objectif, le territoire national –

Chaque jour dans le monde, plus de 368 millions d’enfants reçoivent un repas à l’école, selon un rapport publié vendredi 24 mai 2023 par le Programme alimentaire mondial (PAM). Dans cette optique, Iris Nzolantima compte étendre son projet dans tous les coins et recoins du pays. “Nous allons procéder à l’évaluation de ce projet pilote et après on pourra établir la liste des autres provinces où nojs irons installer des cantines scolaires et pourquoi pas l’étendre sur toute l’étendue du territoire national”, a-t-elle expliqué.

Dans le cadre de ce projet, il y aura deux types de cantines scolaires. Les premiers sont des cuisines centrales qui concernent principalement les élèves en maternelle et au primaire. “Ici les repas sont préparés dans un endroit approprié et sont ensuite transportés jusqu’aux écoles dans des cuisines de substitution. Les repas peuvent être apportés chauds ou froids puis réchauffés sur place”, apprend-on de l’initiatrice du projet.

Les seconds types sont des cuisines autonomes. Celles-ci concernent principalement les élèves du secondaire. “Ici, les repas sont préparés dans l’établissement scolaire où ils seront servis”, rassure-t-elle.

– Mission et enjeux du projet –

A travers l’installation des cantines scolaires, la Dynamique Maman Nzolantima entend réduire le taux élevé d’absentéisme et d’abandon scolaire mais aussi à bannir la faim en milieux scolaires. “De nombreux enfants et jeunes, exposés à une insécurité alimentaire, et souffrant de malnutrition aigüe, sont contraints de se rendre à l’école affamé faute de moyen, sans l’énergie essentielle pour apprendre. Malgré la gratuité de l’enseignement, le taux de fréquentation pourrait baisser car cette situation mène à des abandons scolaires”, a-t-elle indiqué.

Un repas fourni à l’école agit comme un aimant pour maintenir les enfants en classe, rapporte un enseignant à Ouragan. Par ailleurs, nombre d’analystes considèrent la politique des cantines scolaires, comme un pas vers le développement.

Grâce à ce projet, la structure que pilote Mme Nzolantima, présente trois enjeux majeurs ci-dessous :

-Améliorer la condition nutritionnelle des élèves par la campagne “Faim Zéro” en milieux scolaires et lutter contre l’abandon scolaire ;

-Développer une production agricole performante et durable ;

-Sensibiliser et éduquer la communauté aux bonnes pratiques nutritionnelles et d’assainissement.

En outre, Iris Nzolantima a laissé entendre que le projet pilote “Kudia Na Kelasi” (entendez : Manger à l’école) s’appuie sur trois (3) principaux axes à savoir :

-Distribution des repas et suivi des élèves présentant des signes de malnutrition aigue,

-Construction des cantines scolaires autonomes,

-Achat d’aliments avec comme perspective d’avenir, l’acquisition des terrains pour une exploitation agricole (plantations).

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Élection

Kadima joue bien à la comédie. Après le tripatouillage des résultats des élections du 20 décembre, le chef de la CENI veut se donner bonne conscience. Au lieu de condamner d’abord la vaste tricherie opérée à l’interne avec des machines à voter données aux candidats, le bureau Kadima promet des sanctions exemplaires contre certains candidats sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces pour des actes de corruption auprès des grands électeurs que sont les députés provinciaux en échange de leurs suffrages. Une pure distraction.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.