Le Direct
Radio

Une plainte contre Denis Kadima

Martin Fayulu, Denis Mukwege, Floribert Anzuluni, Jean-Claude Baende et Nkema Lilo accusent l’équipe Kadima d’avoir refusé de publier la liste provisoire des électeurs pour permettre au contentieux de se régler.

Par Patrick Mputu

Denis Kadima désavoué par la communauté international @Photo Droits tiers.

publié le 24 novembre 2023 à 02:09:00

Nous ne savons pas qui est notre électeur[…] Les électeurs n’ont pas de cartes lisibles. 80% au moins ne peuvent pas obtenir des duplicatas. Mais qui va être électeur ? qui va voter pour nous ? Bien plus, la liste définitive doit être publiée 30 jours avant le début de la campagne. Au moment où nous parlons, la liste n’a pas été publiée, a clamé le candidat numéro 17.

Me Ngoy conçoit mal que l’institution d’appui à la démocratie pilotée par Denis Kadima ne se contente que de dire seulement “chaque candidat ou électeur devrait aller voir son nom auprès d’un agent”.

Donc, nous avons estimé qu’en dehors de ces faits, il y en a d’autres qui non seulement, sont constitutifs d’abstention coupable, le faux en écriture, l’atteinte aux droits de citoyen, mais aussi la corruption. Enfin, la loi dit que la liste définitive des candidats est non seulement publiée au journal officiel, mais également notifiée aux candidats et aux missions diplomatiques. Au moment où nous parlons, cela n’a pas été fait, a-t-il tonné.

– Le VPM à l’Intérieur aussi visé –

“Le président sortant et candidat à sa propre succession ne devrait plus être protégé par les mêmes forces comme un chef de l’État en fonction”, a affirmé Théodore Ngoy. Cependant, c’est le même fondement de la plainte de 6 candidats contre le VPM de l’Intérieur et sécurité, Peter Kazadi, pour “abstention coupable”. Car, a-t-il déclaré, Tshisekedi devrait être protégé comme tous les autres candidats par 25 policiers.

Monsieur Peter Kazadi, ministre de l’Intérieur, refuse d’exécuter les dispositions des articles 110 et 111 qui imposent l’égale protection des candidats pendant la campagne, mais aussi dès la publication de la liste électorale. À charge de l’État, 25 policiers. Et cette protection-là doit être effectuée par le service de l’ordre public. Or, on voit le candidat président de la République sortant continuer à être protégé par les mêmes forces comme s’il est président de la République en fonction. Il devrait être protégé comme les autres candidats par les forces de l’ordre public, c’est-à-dire 25 policiers comme tous les autres candidats.

Théodore Ngoy souligne qu’ils ont saisi la Cour de cassation, parce que Denis Kadima et Peter Kazadi, en leurs qualités de président de la CENI et ministre de l’Intérieur, sont justiciables devant cette juridiction.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Politique

Augustin Kabuya poursuit les consultations des partis et regroupements politiques en vue d’identifier la majorité parlementaire qui conduira à la formation du gouvernement. Mardi, le secrétaire général du parti présidentiel a rencontré le regroupement Alternative chrétienne pour le Congo conduit par son leader, André Lite. La plateforme pèse 12 élus dont 4 nationaux.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.