Le Direct
Radio

Katumbi écrit l’histoire politique à Bukavu

Des foules immenses ont été massées à la Place de l’indépendance de Bukavu pour voir et écouter Katumbi. Toutes les couches rassemblées. Une première depuis plus de cinq ans qu’un meeting politique réunisse à la fois toutes les ethnies et sensibilités politiques de la ville.

Par Jeanric Umande

Moïse Katumbi haranguant la foule à la Place de l’indépendance de Bukavu @Photo Ouragan.

publié le 28 novembre 2023 à 02:07:00

Moïse Katumbi était très attendu dans la capitale du Sud-Kivu. Liesse populaire, chants et danses. C’est une journée exceptionnelle qu’a eue le candidat numéro 3 dans la première capitale du Kivu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Diluée dans la masse, la délégation de Katumbi a mesuré la détermination du peuple à changer son vécu quotidien par une nouvelle gouvernance politique. Jean-Claude Vuemba, l’une des personnalités politiques qui vient de rejoindre le combat de Katumbi était tout simplement dévasté de joie : « Ce que nous sommes en train de voir ici à Bukavu dépasse tout entendement. Il ne s’agit plus de suivre des discours, mais de comprendre que le temps du changement a sonné », a-t-il confié à Ouragan tout au long de la longue procession qui a encadré Moïse Katumbi Chapwe depuis le port Ihusi jusqu’à la place mythique de l’indépendance. Sur le trajet, Katumbi était encadré par une marée humaine. Impossible de tenir le protocole de marche, c’est la foule qui dicte la loi. Lorsqu’il arrive enfin sur la tribune, la foule explose : « Katumbi, président ».

– Katumbi, président –

La démonstration de force vivement attendue par l’opinion a bel et bien vécu. Le candidat président numéro 3, le chairman Moïse Katumbi Chapwe a conquis la très énigmatique ville de Bukavu. Une ville réputée frondeuse qui sait toujours dire à qui elle veut ce qu’elle ressent. Le lundi 27 novembre, malgré la tendre pluie qui avait précédé son arrivée, Moïse Katumbi Chapwe a été savouré et ovationné. Le peuple l’a attendu pour clairement dire que c’est lui leur choix. « Je vais voter le numéro 3, Moïse Katumbi Chapwe. Rien à faire », s’est exprimée une bukavienne (Fille Bk) très emportée de joie. « C’est le numéro 3. Tu es déjà élu papa Moïse Katumbi », déclare un jeune motard de la ville. Lorsqu’arrive enfin le temps de son message, le candidat président de la République remercie les milliers de personnes rassemblées pour leur patience et surtout pour leur détermination à en finir avec le régime Tshisekedi. Sous une clameur assourdissante et après une victorieuse procession populaire, Katumbi s’adresse à ses concitoyens : « Vous venez de démontrer au Congo tout entier que nous sommes à Bukavu. Je ne suis pas un politicien de promesses valium, nous avions suivi ici à Bukavu lorsqu’ils sont venus avec notre frère Vital Kamerhe promettre qu’en 2023, ça serait son tour d’être candidat. Ont-ils honoré leur promesse ? Acceptez-vous de continuer dans le mensonge ? Nous disons à Vital Kamerhe de quitter cette maison-là et de nous rejoindre. Vous voulez nous voter à combien de pourcentage ? 100% ? Merci beaucoup », ont-ils clamé.

Le numéro 3 s’est insurgé contre la politique des promesses faciles, celle pratiquée par son adversaire politique Félix Tshisekedi. « Ils ont promis de régler cette question des érosions, l’ont-ils fait ? Non. Moi, je suis un homme d’action et un homme de progrès, accordez-nous votre confiance et nous allons développer notre province », a-t-il ajouté.

La Place de l’indépendance est considérée comme l’unité de mesure de toutes les popularités de quiconque voudrait connaître son réel poids politique à Bukavu. Le numéro 3 a voulu rassurer son peuple en lui apportant son message d’espoir, ses assurances de stabilisation de la situation sécuritaire en un temps record et sa capacité à mettre fin à la grave crise économique qui frappe le pays. Toutes les oreilles prêtées au président Moïse Katumbi qui a livré un discours unique avant de conclure : « Chers frères de Bukavu, nous savons tous que nos amis n’ont pas de bilan, nous allons gagner cette élection ».

Dans le programme de Katumbi, la réhabilitation des routes, l’eau, l’électricité, la construction d’un stade moderne et la création d’emploi sont la priorité des priorités du pouvoir post-Tshisekedi.

– Idjwi 1 et 2 sous le charme de Katumbi –

Avant Bukavu au Sud-Kivu, pour sa deuxième étape, le candidat n°3 est arrivé dimanche 26 novembre à l’île d’idwji (Nord). Accueilli par une population en liesse, mais fatiguée des promesses non tenues par le régime Tshisekedi, Moïse Katumbi accompagné de l’ex-candidat à la présidentielle ayant désisté en sa faveur, Seth Kikuni et de l’ancien président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, Jean-Claude Vuemba, a promis de construire des routes, écoles et centres de santé modernes. Il a annoncé qu’une fois élu président, les enseignants, policiers et militaires toucheront un salaire décent. Plus question de disparité criante entre les salaires des députés (21 000 dollars) et des agents de l’Etat (100 dollars ou moins). Katumbi envisage de doter Idjwi d’un stade moderne et un hôtel cinq étoiles. Son ambition est de faire de cette cité côtière, un fleuron du tourisme pour attirer beaucoup de touristes. À la fin, le candidat n°3 a appelé à la surveillance électorale et surtout à brandir le 20 décembre le carton rouge au pouvoir sortant qui a clochardisé le peuple congolais pendant cinq ans.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le professeur Noël Tiani Mwadiamvita a honoré le DG Junior Mata d’une visite mémorable à son office le mercredi 28 février 2024.


Justice

La Cour d’appel de Paris a confirmé mercredi 28 février la mise en accusation de Roger Lumbala «pour complicité des crimes contre l’humanité». Ancien responsable du RCD-N, l’ex-député congolais avait été arrêté le 2 janvier 2021 en France. Dans ce dossier, le très controversé Jean-Pierre Bemba, actuel ministre congolais de la Défense et l’un des principaux alliés du président Félix Tshisekedi, est cité. Après avoir eu maille à partir avec la CPI, le leader du Mlc pourrait de nouveau affronter la justice internationale.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2656 CDF
1 Euro2 876,32 CDF
1 Yuan369,08 CDF
1 FCFA4,38 CDF

Appel d'offres

Avis de Vente


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.