Le Direct
Radio

Couverture santé universelle : Dr JB Tenga propose la création d’un cabinet psychiatrique

Il mouille sa chemise pour la réélection du président sortant. Docteur Jean-Baptiste Tenga, au-delà de son soutien politique à Félix Tshisekedi, met son expertise à contribution pour consolider le bilan qu’il juge positif, dans le domaine de la santé.

Docteur Jean-Baptiste Tenga Onyumbe, médecin spécialiste en psychiatre des hôpitaux de Paris @Photo Droits tiers.

publié le 23 novembre 2023 à 19:23:00

Certes, médecin spécialiste en psychiatre dans divers hôpitaux en France, le toubib s’intéresse toujours aux problèmes médicaux de son pays. D’ailleurs, il milite depuis peu, pour la création d’une organisation annexe d’expertise psychiatrique. D’après lui, cette structure sera rattachée à la présidence pour renforcer le Conseil national de la couverture santé universelle (CNCSU).

Au micro d’Ouragan, le cadre du parti Nouvelle alliance pour la République (NAR) de Gérard Ntumba Kaniki, a laissé entendre que chaque Congolais doit avoir une santé mentale saine authentifiée par une certification d’un cabinet crédible.

Ci-dessous, l’intégralité de son interview accordée à votre média :

Ouragan : Quelles sont les raisons principales qui vous poussent à soutenir le président sortant et à demander qu’il puisse rempiler ?

Jean-Baptiste Tenga : Je crois que le président Tshisekedi nous a montré beaucoup d’amour et de bon sens. Tshisekedi a mis un accent particulier sur le patriotisme, et moi avec mon président du parti étant des patriotes, nous sommes ralliés naturellement à cette vision du chef de l’État qui est en train de se concrétiser. Pour toutes les difficultés rencontrées actuellement, il est déterminé à les élaguer dans son deuxième mandat.

Nous allons évidemment l’accompagner pour qu’il y ait un sang nouveau, une vision continue, mais avec plus de dynamisme. Donc c’est une conviction devenue collective puisque nous avons vu l’engouement au niveau du lancement de la campagne au stade des Martyrs. Je suis là pour parler du volet médical, dénommé la “Santé pour tous”. Le parti m’a confié cette lourde tâche de pouvoir piloter ce volet qui tient à cœur le président de la République et regorge les aspects maternel, maternité et pédiatrie.

Lors du dépôt de sa candidature, le président sortant était vent débout contre l’un de ses concurrents concernant la problématique de l’orientation sexuelle en RDC. Est-ce que la question vous touche particulièrement ?

Nous sommes des Bantous, et en tant que tel, certaines pratiques et des rites qui sont propres à nous et que nous devons éviter à tout prix sauvegarder. Bien évidemment la tendance actuelle c’est d’être tolérant, mais il faut que nous réfléchissions sur le modèle de la société que nous voulons bâtir pour demain. C’est très important, puisque nous devons bannir certaines pratiques, que nous trouvons indécentes, et que nous ne pouvons pas présenter à nos enfants.

Nous devons éviter les pratiques tendant à la bestialité, à l’homosexualité, à la pédophilie, bref, tout ce qui est perversion sexuelle. En tant que psychiatre, je vous dirai que ces pratiques sont classées dans les maladies sexuelles. Donc, les pratiquants doivent bénéficier d’un traitement psychologique au lieu de les bannir d’un coup de balai ou les exclure d’une frange de la population. Pour cela, nous allons nous impliquer.

Au niveau de votre parti politique, vous pilotez le domaine sanitaire. Dites-nous comme expert, concernant la couverture santé universelle, quelles sont vos premières impressions depuis sa mise en place ?

D’abord c’est un programme à encourager parce qu’il est fondé sur la solidarité, donc la santé pour tous. Il y a aussi cette idée que chaque congolais soit inscrit dans une caisse de santé, une mutuelle ou une caisse de retraite selon sa catégorie. Les organismes doivent être le bras armé de ce vaste programme que le président Tshisekedi veut grandiose et veut étendre sur toute la République.

Nonobstant la campagne présidentielle puisque nous savons que nous allons gagner, je le sais, parce que nous sommes déjà sur la bonne voie de la réussite. D’ores et déjà nous sommes en train de travailler dans le bureau d’étude pour que le prochain mandat soit encore plus fructueux. Nous ne travaillons pas seulement pour la propagande, mais nous travaillons aussi pour les échéances à venir. Et le travail continuera, ce sera ce que nous aurons légué à nos enfants, petits enfants.

Particulièrement en tant qu’expert en la matière, quel peut être votre apport dans le programme de la couverture santé universelle ?

Nous avons suggéré au président de la République à travers notre leader politique, Gérard Ntumba Kaniki, de créer une organisation annexe d’expertise psychiatrique qui sera rattachée à la présidence.

Pourquoi la création d’un cabinet d’expertise ?

C’est pour que tout Congolais qui aura des problèmes soit avec la justice, soit avec l’insécurité ou soit actuellement avec les élections, etc. puisse avoir une santé mentale saine et que cette entité ne puisse pas être corrompue. Nous mettons un point d’honneur à cette dimension de corruption puisque toute personne peut aller dans un centre quelconque et nous ramener un certificat qui n’aura pas été authentifié.

Nous voulons une certification, une authentification de la santé mentale de tous, surtout des acteurs politiques. Qui nous dit que les candidats qui se présentent aux élections ne sont pas en train de délirer avec des discours fallacieux, démagogiques et haineux qui embrasent la population. Il faut scruter leur santé mentale, et ça existe ces organisations-là. Le président Tshisekedi est un homme de bon sens, je crois qu’il se penchera sérieusement sur ce dossier.

Et à votre niveau, comment y travaillez-vous déjà ?

Nous avons constitué une équipe d’experts, moi-même en tête en tant que psychiatre et dont je tais encore le nom puisque nous allons le dévoiler dans un dossier qui sera remis sur la table du chef de l’État très bientôt.

J’étais appelé expressément à Kinshasa pour que nous puissions mettre en place cette structure annexe. C’est un vaste projet qui nous demandera beaucoup d’énergie. Nous demandons à tous les Congolais de nous soutenir pour qu’ils ressentent les effets de ce travail pendant le deuxième mandat. Nous remercions le président Tshisekedi de nous avoir donné l’opportunité de pouvoir élaborer ce projet.

Propos recueillis par Patrick Mputu

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Lors de sa visite en Allemagne, le député provincial Daddy Kangudia a présenté les opportunités d’investissement de sa province aux hommes d’affaires allemands.


Nation

“Je suis préoccupé après la récente décision (de Kinshasa) de lever le moratoire sur la peine de mort”, a déclaré Volker Türk devant la presse, à l’issue d’une visite de quatre jours en RDC au cours de laquelle il a notamment rencontré le président Félix Tshisekedi.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,765.00 CDF
1 Euro2,944.45 CDF
1 Yuan381.95 CDF
1 FCFA4,52214 CDF

Appel d'offres

Attribution du marché : Acquisition et livraison de 25.000 téléphones mobiles “portables”


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.