Le Direct
Radio

UNIKIN : le centre de langue russe opérationnel

Le centre d’éducation et d’apprentissage de la langue russe est désormais opérationnel à l’université de Kinshasa.

Par Alexis Emba

L’ambassadeur de la Fédération de Russie, Alexey Sentebov, à l’ouverture du centre d’éducation et d’apprentissage de la langue russe à l’université de Kinshasa @Photo Ouragan.

publié le 4 octobre 2023 à 00:11:24

Le représentant du ministre de l’ESU, Lofembe Benkenya Beke, a lancé mardi les activités de cette école, en présence de l’ambassadeur russe en RDC, Alexey Sentebov, du recteur de l’UNIKIN, du doyen de la faculté des Lettres, ainsi que de nombreux étudiants.

Le conseiller scientifique et chargé de suivi de la réforme du ministre de l’ESU a déclaré, à l’occasion, que ce centre est un véritable carrefour d’échanges de connaissances et de cultures. “J’émets le vœu que ce centre d’éducation et d’apprentissage de la langue russe soit un véritable carrefour d’échanges de connaissances et de cultures au sein duquel enseignants et apprenants interagissent au-delà de la simple initiation pour faire connaître les valeurs congolaises en langue russe et transmettre l’histoire de la culture et de la valeur de la Russie”, a expliqué Lofembe Benkenya.

Il a remercié le ministère de l’Education de la Russie pour avoir consenti à l’installation de ce centre en RDC et particulièrement à l’université de Kinshasa. Le conseiller scientifique a salué surtout l’engagement sans faille de l’ambassadeur de la Fédération de Russie en RDC, dans le développement de la coopération inter-universitaire entre les deux pays, avant d’exprimer sa gratitude aux deux professeures russes qui vont assurer la formation. D’après lui, elles ont accepté d’être les pionnières de cette école en RDC.

De son côté, le diplomate russe en poste à Kinshasa, Alexey Sentebov, a indiqué que le russe est l’une des langues les plus populaires au monde. “C’est la sixième langue classée au monde en fonction du nombre de locuteurs, 8e classée en fonction de la prévalence et 2e classée en fonction du nombre de sites web sur internet”, a- t-il précisé.

Il a ajouté que le russe a le statut de langue d’État et de langue officielle en Russie, en Biélorussie, au Kazakhstan, au Kirghizstan, au Tadjikistan et dans d’autres États. “C’est une langue officielle ou de travail dans plusieurs organisations internationales”, a affirmé Sentebov, soulignant que la popularité et l’importance du russe dans le monde avait fait que le 20 février 2010, le département de l’information du secrétariat des Nations unies avait pris la décision de célébrer le 6 juin de chaque année, la journée de la langue russe, l’une des six langues officielles de l’ONU.

Au total, poursuit-il, le russe est parlé par quelque 146 millions de citoyens de la Fédération de Russie et 130 millions de personnes à l’étranger. Pour Sentebov, la connaissance de cette langue est un avantage pour les écoliers et les étudiants qui souhaitent poursuivre leurs études dans les grandes écoles et universités de Russie et aussi pour ceux qui travaillent dans le domaine des relations internationales tout comme dans les technologies de l’information et de la communication.

Nous apprécions beaucoup les efforts du gouvernement russe, en particulier du ministère de l’Education qui a lancé cette initiative et fournit une aide financière et matérielle pour réaliser ce projet éducatif, a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, Sentebov a reconnu les efforts du ministre congolais de l’ESU pour son accompagnement afin de rendre ce projet effectif. Le diplomate a remercié sincèrement le professeur Jean-Marie Kayembe Ntumba, le recteur de l’université de Kinshasa et son équipe, pour leur soutien à l’ambassade de Russie. Il a salué la collaboration entretenue entre les deux pays, tout en exprimant le voeu de voir renforcer les contacts des étudiants et professeurs congolais et russes dans le cadre de ce projet.

Aujourd’hui, nous pouvons constater que la coopération entre Kinshasa et Moscou prend vraiment de l’ampleur surtout après la deuxième édition du sommet Russie-Afrique en juillet 2023, a-t-il assuré.

Au nom du vice-ministre de l’Education russe, l’attachée culturelle de l’ambassade de la Fédération de Russie, Alina, a salué les relations amicales entre les deux nations, lesquelles se traduisent, selon elle, par une coopération dans le domaine de l’éducation. Elle s’est dit convaincue que le centre donnera un nouvel élan au développement grâce à cette interaction.

Ce nouvel espace éducatif aidera non seulement à apprendre le russe, mais aussi à se familiariser avec l’histoire, la culture et les traditions de la Russie, a-t-elle conclu.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Afin de vulgariser la langue, la culture et la littérature russes, l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Congo-Kinshasa a lancé jeudi la semaine de la langue russe à l’université libre de Kinshasa (ULK) en présence de l’équipe dirigeante de cette alma mater.


Humanitaire

Le Collectif “SOS RD Congo pour Goma 2024” a récemment lancé une collecte de dons en nature et financiers pour venir en aide aux déplacés situés dans la périphérie de Goma. La première phase qui a pris fin le 7 avril, a permis de rassembler une quantité considérable de vêtements, chaussures, médicaments et de denrées alimentaires.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,780.00 CDF
1 Euro3,021.86 CDF
1 Yuan384.38 CDF
1 FCFA4,13665 CDF

Appel d'offres

Acquisition de 13 véhicules pour la Coordination de l’UC-PIF et ses Antennes Provinciales


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.