Le Direct
Radio

Tshisekedi s’assume : “pas de dialogue avec le M23”

Ton grave et intransigeant, regard fixé sur l’objectif de la caméra, Félix Tshisekedi sait agacer le Rwanda et ses soutiens. Le président congolais est resté trop tranchant au sujet des éventuelles négociations avec les supplétifs de Kigali : “Le M23 exige un dialogue qui ne leur sera jamais accordé”. Applaudissements frénétiques dans la salle. Tshisekedi a détricoté tout l’argumentaire de Kagame à la 78e Assemblée générale des Nations unies.

Par Patrick Mputu

Le président Félix Tshisekedi a rappelé que le maintien de la paix constitue le fondement et l’objectif primordial de la création des Nations unies. Il a dénoncé la politique de deux poids deux mesures dans certaines crises qui sévissent en Afrique @Photo Droits tiers.

publié le 22 septembre 2023 à 03:11:00

Le président de la RDC reste de marbre. Dans son discours à l’ONU, Félix Tshisekedi a campé sur sa position. “Il n’y aura aucune négociation aussi longtemps que les terroristes du M23 continueront à massacrer les Congolais”. Ainsi, le premier d’entre les Congolais a rappelé les principaux engagements auxquels le Mouvement du 23 mars (M23) doit respecter avant d’éventuels pourparlers avec le gouvernement de Kinshasa, à savoir : le précantonnement et le cantonnement.

Ce groupe terroriste supplétif du Rwanda ne respecte aucun des engagements conclus par les chefs d’États de la région dans des processus de Luanda et de Nairobi. En effet, non seulement qu’ils n’ont pas quitté les positions conquises, mais ils continuent à massacrer nos populations civiles et refusent le précantonnement et le cantonnement exigeant un dialogue qui ne leur sera jamais accordé, a-t-il rappelé.

Aux yeux de Tshisekedi, il est injuste et inadmissible que des personnes citées comme responsables des crimes graves dans les rapports des experts de l’ONU sur la situation sécuritaire en RDC restent impunies. Bondissant, il a fustigé le silence de la communauté internationale et de ses membres qui, pourtant, s’est-il étonné, placent la lutte contre l’impunité parmi les priorités en matière de gouvernance. Néanmoins, le numéro 1 de la RDC a salué les sanctions infligées par les États-Unis au Rwanda suite à son soutien aux terroristes du M23. Il a fait allusion aux sanctions visant un haut responsable militaire rwandais impliqué dans cette aventure criminelle désastreuse avec des effets incommensurables dans l’est du Congo-Kinshasa.

À cet effet, le chef de l’État congolais a réitéré sa recommandation au Conseil de sécurité de sanctionner les responsables des crimes de guerre et crimes contre l’humanité. À cette liste, il a ajouté également les auteurs des violations graves des droits de l’homme en RDC. “La RDC réitère sa demande au Conseil de sécurité de l’ONU de sanctionner toute personne physique et morale, reconnue comme auteure, co-auteure et complice matériel et intellectuel des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ainsi que des violations graves des droits de l’homme, de la charte des Nations unies et du droit international sur le territoire congolais”, a-t-il martelé.

L’occasion était donnée au président Tshisekedi de rappeler que “le maintien de la paix constitue le fondement et l’objectif primordial de la création des Nations unies”. Par conséquent, il a, sans langue de bois, dénoncé la politique de deux poids deux mesures dans certaines crises qui sévissent en Afrique.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La Première ministre Judith Suminwa a exprimé vendredi son ferme engagement à faire exécuter le programme d’actions du gouvernement calqué sur les six engagements du président de la République repris dans son son discours d’investiture, après sa réélection pour un second quinquennat.


Nation

Lors de la première réunion du gouvernement Suminwa vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le président de la République, Félix Tshisekedi, a invité les nouveaux ministres à se mettre résolument au travail pour répondre aux attentes du peuple congolais.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.