Le Direct
Radio

La Lucha exige la libération de Stanis Bujakera

Des réactions pleuvent après la détention du journaliste Stanis Bujakera. Le mouvement pro-démocratie “Lutte pour le changement (Lucha),” hausse le ton. Dans un communiqué, l’organisation exige la libération sans condition du journaliste, directeur de publication adjoint d’Actualités.cd et correspondant de Jeune Afrique.

Par Alexis Emba

Stanis Bujakera, journaliste et directeur de publication adjoint du médias en lige Actualites.cd. @Photo Droits tiers.

publié le 14 septembre 2023 à 12:30:44

“La Lucha appelle les autorités congolaises à libérer sans condition le journaliste Stanis Bujakera et à veiller au respect de la liberté de la presse et de l’information, reconnue et garantie par l’article 24 de notre Constitution”, peut-on lire dans le communiqué consulté jeudi par Ouragan.cd.

Le mouvement citoyen dit être vivement préoccupé par l’injustice que subit le journaliste, car sa détention est une atteinte grave à la liberté de la presse qui contraste avec les principes démocratiques élémentaires et prive de millions de Congolais de l’information certifiée qu’il diffuse régulièrement sur ses réseaux sociaux personnels et à travers les médias auprès desquels il est attaché.

La Lucha saisit cette occasion pour alerter l’opinion nationale et internationale sur le fait que la détention de ce professionnel de médias intervient dans un climat de répression généralisée visant l’opposition politique et la société civile alors que le pays s’approche des élections générales de décembre 2023.

Pour cette organisation citoyenne, le régime Tshisekedi utilise tous les moyens possibles pour réduire au silence ceux qui pourraient compromettre sa volonté de se maintenir au pouvoir. Le mouvement pro-démocratie rappelle à l’opinion qu’au nom du prétexte fallacieux de sécurité, le président de la République a promis le 25 juin dernier à Mbuji- Mayi, de s’attaquer systématiquement à certains congolais, « peu importe ce qu’on en dira : violation des droits de l’homme, privation des libertés, …».

Depuis cette déclaration, le climat répressif déjà présent au pays s’est accru. “On assiste à des arrestations récurrentes des activistes de la société civile, au meurtre politique du député de l’opposition Chérubin Okende et même au carnage des manifestants pacifiques à Goma, au Nord-Kivu”, note l’organisation.

Pire, fustige la Lucha, l’opposition politique et la société civile sont systématiquement réprimées dans une volonté affichée de taire toutes les voix discordantes à l’approche des élections. “Ces pratiques mettent en mal notre jeune démocratie et consacre un retour à la dictature”.

Ainsi, la Lucha invite les autorités à mettre fin à la campagne de répression contre les acteurs de la société civile et de l’opposition politique qui ne font qu’exercer leurs droits constitutionnels de manière démocratique et pacifique. L’organisation leur demande d’apporter, par contre, des réponses satisfaisantes aux exigences et revendications de la classe politique et de la société civile/mouvements citoyens quant à la régularité, la transparence, la crédibilité et l’inclusivité du processus électoral en cours, afin de “mettre fin aux crises récurrentes de légitimité qui ont des conséquences graves sur notre sécurité et notre souveraineté”.

Par ailleurs, la Lucha appelle le peuple congolais à la vigilance face à la volonté manifeste du pouvoir en place de se maintenir à tout prix au pouvoir.

Le journaliste Bujakera a été arrêté le 8 septembre 2023 à l’aéroport international de Ndjili à Kinshasa, et placé trois jours après sous mandat d’arrêt provisoire pour « propagation des faux bruits » et de « diffusion de fausses nouvelles » en lien avec un article de Jeune Afrique qu’il n’a pas signé et qui met en cause les renseignements militaires dans le meurtre du député national Chérubin Okende.

Nos tags

GUERRE
Ceni
Agression
Politique
Élection
Enrôlement
Culture
Économie

Le VPM chargé de l’Économie a laissé entendre mercredi à Kinshasa, que la RDC est prête à apprendre à innover pour la transformation durable, équitable, inclusive et résiliente des zones rurales.


Élection

Agissons et bâtissons (AB) porte solennellement son choix sur la candidature de Tshisekedi pour la course à la présidentielle de décembre 2023. C’est l’option majeure levée jeudi 28 septembre, par le regroupement de Sama Lukonde. Celui-ci et ses poulains ont réaffirmé leur soutien indéfectible au chef de l’État pour un second quinquennat.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2 495,00 CDF
1 Euro2 662,79 CDF
1 Yuan341,97 CDF
1 FCFA4,06 CDF

Appel d'offres

Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI)


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.