Le Direct
Radio

DGM et Delta-Christ appelés à régler leur litige à l’amiable

La Direction générale de migration (DGM) occupe actuellement un bâtiment annexe de la tour de la Regideso SA qui a brandi la menace d’un déguerpissement voilà dix ans déjà.

Par Pold Levi Maweja

Le siège de la direction générale de la Direction générale de migration dans la commune de la Gombe à Kinshasa. @Photo Droits tiers.

publié le 15 septembre 2023 à 04:07:00

En 2014, la DGM a reçu du Trésor un montant non rendu public pour se construire un bâtiment, mais le projet s’est enlisé dans des procédures auprès de l’ARMP, le service régulateur des marchés publics. Fin août 2024, l’ARMP a exigé à la DGM de dédommager un prestataire alors que la construction du bâtiment au 15 avenue du Haut-commandement marque plus les pas que les points.

La DGM avait, en effet, signé avec le Bureau d’études Deta-Christ un contrat sur l’étude de faisabilité, le contrôle et la surveillance des travaux de construction de son siège administratif le 2 juin 2015 pour un coût total de TTC 282 213 856 FC, ce qui à l’époque valait environ 400 000 dollars. En date du 11 novembre 2015, la firme Deta-Christ a, par sa lettre référencée n°DC/KG/0511/2015, adressée à la DGM, pour rappeler au service de la migration le non-paiement de sa première prestation. La DGM s’en remet un mois plus tard au ministère du Budget pour le paiement de la première facture de Deta-Christ.

La DGM récidive le 3 février 2016. Mais au Budget, c’est le silence de mort. Le prestataire a continué à écrire à la DGM en tant qu’autorité contractante pour recouvrer ses droits. Hélas. Entre 2016 et 2021. Bernique.

Puis au 30 septembre 2021, le prestataire, par le biais de son avocat-conseil, a demandé le règlement des acomptes de deux premières phases de l’exécution des études de faisabilité. Rien n’est venu. Curieusement le 19 octobre 2021, la DGM fait plutôt girouette, par sa lettre référencée 06/DGM/DGl/17451/2021, adressée à Deta-Christ portant résiliation dudit contrat. Ce que le prestataire conteste par sa lettre 26 janvier 2022, adressée à l’autorité contractante. Puis, le 20 juin 2022, le prestataire saisit l’ARMP, en appel contre la décision de l’autorité contractante.

Saisie par ce recours, le régulateur des marchés publics, demande, le 26 juillet 2022, à la DGM, de lui communiquer son mémoire en réponse ainsi que le dossier d’appel d’offres, le contrat, la mise en demeure préalable à Ia résiliation du contrat. Au terme de ses analyses, I’ARMP estime qu’ayant rempli les conditions légales, le recours de la requérante sera déclaré recevable.

La DGM fait savoir, en effet, qu’au départ, la société TETRAKTYS AFRICA SARL a été choisie pour contourner les difficultés de paiement, car cette dernière s’était engagée à financer intégralement lesdits travaux en recourant à une technologie moderne à base de la structure métallique. L’engagement de financer les travaux concerne, en fait, les phases des études ainsi que la construction.

La lettre n”06/DGMlDGl1548l2017 du 21 août 2017 est adressée à la Direction générale de contrôle des marchés publics. Sous Ia supervision du ministère des Finances, des rencontres eurent lieu afin d’évaluer les conditions de sécurisation du financement du projet par TETRAKTYS. Considérant les effets des engagements pris par TETRAKTYS sur le contrat signé avec le Cabinet Deta-Christ, des réunions d’harmonisation de vues eurent lieu à la Cellule de suivi des projets et programmes du ministère des Finances (CSPP) entre TETRAKTYS, le cabinet Deta-Christ et la DGM.

Le principe de la signature d’un avenant au contrat signé entre la DGM et Deta-Christ a été accepté. Celui-ci devait rendre harmonieuse la collaboration entre le bureau d’études Deta-Christ qui serait chargé du contrôle et de la surveillance, et la société Tetraktys chargée de la construction et du financement des travaux. Et tout passe par la procédure de gré à gré.

Mais le cabinet Deta-Christ, selon la DGM, n’a aucune fois respecté les dispositions pertinentes du manuel des procédures de marchés publics, ni celles de la loi sur les marchés publics. Mais face à la défense de Deta-Christ, le Comité de règlement des différends de l’ARMP demande à la DGM de procéder à un règlement à l’amiable du marché conformément au contrat et l’indemnisation de Deta-Christ sur la base des prestations réalisées, tout en tenant compte de la dépréciation de la monnaie nationale.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.