Le Direct
Radio

Honneur à Chérubin Okende (Corneille Nangaa)

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants ». (Jean d’Ormesson).

Corneille Nangaa, ancien président de la commission électorale aujourd’hui leader du ADCP. @Photo Droits tiers..

publié le 26 août 2023 à 17:47:24

1. Ébranlés par ta tragique disparition, ton corps ensanglanté toujours au froid plusieurs semaines après, nous a effondrés d’effroi et de douleur. Notre nation est encore et toujours inconsolable et en deuil, tant que la vérité n’aura pas éclaté sur les circonstances et le mobile de ton assassinat ainsi que ses auteurs.

2. Brutalement arraché à notre affection, ton nom restera patriotiquement dans le firmament des meilleurs d’entre nous. Oh oui, ta mort a été un cataclysme pour notre peuple désespéré, qui attend aujourd’hui comme hier les fruits de la lutte patriotique, altruiste et passionnée que tu avais incarnée pour le bien du Congo.

3. Puisque tu as été témoin au quotidien de nos tracas, de nos accablements et de nos afflictions, transmets notre cri de détresse à nos Héros, à nos ancêtres et au Dieu créateur qui te connaît. Nous comptons sur un déferlement des esprits révolutionnaires, des Anges de la Triade supérieure, des Chérubins et des Séraphins qui viendront en renfort afin d’appuyer les efforts de notre peuple pris en captivité par une horde de prédateurs et de jouisseurs irresponsables et impénitents, pour s’en délivrer et conquérir sa liberté et la gouvernance qu’il mérite.

Cher Chérubin,

4. Le récit douloureusement amer de la mort de Patrice Emery Lumumba n’est plus un secret pour les générations montantes. Malheureusement, tu es parti dans les mêmes conditions, tué toi aussi par méchanceté à cause de l’intolérance humaine. Sans pouvoir nous convaincre que tu sois la toute dernière victime sur la liste, nous déplorons l’énumération déjà trop longue d’autres valeureux citoyens, morts eux aussi ces dernières années, dans des circonstances tout aussi ambiguës. Reconnaissance, honneurs et respect au Juge Raphaël Yanyi Ovungu, au général Delphin Kahimbi Kasagwe et au Lieutenant général Timothée Munkutu Kiyana. Considération et fraternité envers nos compatriotes Ange Matondo et William Ngoy, décédés à l’Agence nationale des renseignements ANR – dans l’affaire BEYA.

5. Dis à Patrice Emery Lumumba que le pays qu’il a défendu jusqu’au sacrifice suprême est aujourd’hui en proie à des guerres, à l’insécurité, aux agressions, aux tueries et massacres, à l’errance des populations et leurs déplacements massifs loin de leurs milieux de vie pour fuir la violence qui s’y installe et qu’une bonne partie du territoire national nous est chapardée.

6. Dis à Patrice Emery Lumumba que le virus de la balkanisation qu’il avait tant conspué, ronge périlleusement avec effets le territoire national et que le pays est au bord de l’éclatement sous la complicité incompréhensible de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, l’actuel premier d’entre les Congolais, dont les agissements grossiers conduisent à le qualifier étonnamment de principal agent de la balkanisation de la République démocratique du Congo.

7.  Dis à Papa Etienne Tshisekedi wa Mulumba, lui qui fut loyalement élu, le 15 août 1992, Premier ministre par toutes les couches sociopolitiques du Congo-Zaïre réunies à la Conférence nationale souveraine (CNS) que son fils investi au sommet de l’Etat a trahi son combat pour la démocratie, la bonne gouvernance, l’Etat de droit, le progrès social, ainsi que la primauté du peuple sous le slogan le « Peuple d’abord ».

8. Recroquevillé dans sa tribu, son fils Félix Tshisekedi a érigé le tribalisme en système de gouvernance, désunissant ainsi les communautés nationales. Son fils gère l’État à tâtons et dans une extrême légèreté sécuritaire. Tantôt des forces conjointes; tantôt la “East African Community regional force” (EAC) ; tantôt des mercenaires venus d’Europe centrale ; tantôt l’on sous-traite des forces étiquetées négatives ; tantôt l’on fait appel aux pays agresseurs ; ce après instauration, dans l’impertinence constitutionnelle, d’un régime d’exception “Etat de siège” dicté par le Rwanda, pays agresseur.

9. Dans cet imbroglio, certains territoires sont abandonnés à des rebelles qui y règnent en maîtres pendant que ceux qui ont en charge la protection de l’intégrité du territoire national, se pavanent de banquets en banquets et de voyage en voyage pour une visibilité désobligeante.

– Très cher Premier ministre  Étienne Tshisekedi Wa Mulumba

10. Depuis que tu as quitté cette terre des hommes et que ton fils est au sommet de l’Etat, la Constitution congolaise est piétinée et les institutions de la République chosifiées. Alors qu’il avait été promis de supprimer tous les cachots jugés illégaux, plusieurs geôles souterraines ont vu le jour et leurs conditions exécrables vigoureusement renforcées contre les opposants.

11. La démocratie a été platement décapitée dans ton pays, cédant la place à un cocktail de déni du droit, à la « démocrature » et carrément à une dictature calquée sur un modèle désuet qu’on croyait désormais d’un autre temps. Culte de la personnalité, caporalisation de l’espace politique, mise sous coupe réglée de la nation et de ses ressources ; détournements, enrichissements illicites, expropriations et tutti quanti. Toutes ces antivaleurs que tu avais combattues et que le peuple en te suivant avait honnies, servent dorénavant de nouvelle morale pratique, de code de conduite à votre fils, le président de la République. La justice n’a plus rien de juste, les règles élémentaires de la démocratie-électorale sont superbement foulées aux pieds, et la misère est à son comble. Après avoir scandé « Adieu, ya Tshitshi » lors de tes funérailles, le peuple se rend compte aujourd’hui que cela signifiait en même temps « Adieu le progrès social, adieu ‘le peuple d’abord’ ».

12. La justice pour Chérubin Okende doit, pour mériter de sa mémoire, aller de pair avec un nouvel ordre politique, réellement démocratique, qui bannit à jamais les crimes de sang, l’intolérance et toute forme de dictature. Le sang d’O ne doit pas avoir coulé en vain. Ses assassins doivent être punis et la nation se relever de ce régime indigne. Il faut pour cela un processus électoral réellement démocratique, inclusif, transparent et équitable. 

A ce jour nous sommes très loin du compte à cet égard. –

13. Toute l’architecture électorale du pays est fortement tribalisée et profondément politisée. En effet, tout le dispositif institutionnel, organique et structurel allant de l’organisation matérielle des élections à la gestion du contentieux électoral en passant par la sécurisation et le financement des élections ne sont animés que par les ressortissants d’un même espace géographique. Est-ce une simple coïncidence ?

14. Puisse donc le sang d’Okende briser les piliers du tribalisme et de la division chez les Congolais. Qu’il abolisse les aspérités communautaires et les inégalités sociales entre les privilégiés et les sacrifiés de la République.

15. Trop de sang a coulé. Sur les champs de bataille, dans les rues comme sur le théâtre de catastrophes multiformes. La société est commotionnée. Au regard de ce sombre tableau général, l’heure n’est-elle pas à la repentance nationale ? Il est raisonnablement temps de dépoussiérer nos consciences réciproques et d’apaiser ces amas de frustrations.

16. L’Action pour la dignité du Congo et de son peuple (ADCP) vient de mesurer le poids tsunamique des énormités ayant émaillé le forcing imposé dans la mise en œuvre du processus électoral qui a largement planté le décor des contestations infinies.

Les Congolais ne l’accepteront pas ! 

Ainsi appelons-nous à la mobilisation générale du peuple congolais afin de stopper les essais-erreurs de Monsieur Tshisekedi et le règne de l’arbitraire ; de réhabiliter l’État; réinventer l’unité et la cohésion nationales; reconquérir l’intégrité territoriale de la République ; bâtir des piliers de l’intangibilité de nos frontières ; rassurer l’Afrique et le monde et développer notre Etat-Nation. Objectifs qui passent inexorablement par la refondation de notre armée nationale et une totale confiance en toutes nos unités combattantes. Revigorer notre système de défense et développer une diplomatie objective et réaliste.

Fait le 25 août 2023.

Corneille Nangaa Yobeluo

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Politique

Augustin Kabuya poursuit les consultations des partis et regroupements politiques en vue d’identifier la majorité parlementaire qui conduira à la formation du gouvernement. Mardi, le secrétaire général du parti présidentiel a rencontré le regroupement Alternative chrétienne pour le Congo conduit par son leader, André Lite. La plateforme pèse 12 élus dont 4 nationaux.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.