Le Direct
Radio

La journée des martyrs de l’Ouganda commémorée par le groupe K.A/ Saint Corneille

Les jeunes du Clan Kizito-Anuarite de la paroisse Saint Corneille du camp Badiadingi (Ngaliema) ont commémoré samedi 3 juin 2023, la journée des saints martyrs de l’Ouganda. Ceux-ci avaient été brûlés vifs en 1886 par le roi Kabaka Mwanga du royaume Bouganda qui les incitait à aller à l’encontre de leur foi en Jésus-Christ.

Par Patrick Mputu

Les jeunes du groupe Kizito-Anuarite du clan Saint Corneille au camp Badiadingi dans la commune de Ngaliema, samedi 3 juin 2023, lors de la commémoration de la journée des martyrs de l’Ouganda @Photo Droits tiers.

publié le 8 juin 2023 à 01:08:44

La date est symbolique pour ce groupe car le Saint Kizito (l’un des deux patrons des K.A), était le plus jeune (14 ans) parmi les victimes de cette persécution. Comme d’habitude, ces jeunes catholiques ont commencé par la messe matinale, dite par le curé de la paroisse, père Camille Modibo (l’un des fondateurs du groupe K.A). Dans son homélie, le prélat a convié les “Kizito et Anuarite” à accepter de vivre les sacrifices pour mieux grandir dans la foi.

Après la célébration eucharistique, les jeunes du clan Saint Corneille (qui ont aussi chanté en chorale à la messe), ont enrichi la journée avec une séance de méditation dirigée par l’encadreur principal (appelé : Ya Mukasa), Obed Likongo.

Cette date est très importante pour nous parce qu’en voyant l’historique des saints Martyrs, leur parcours nous donne autant d’exemples à suivre, notamment faire toujours du bien, être ami de la vérité et être toujours fort. Les martyrs prônaient plus la vérité et l’esprit du courage malgré le fait qu’ils savaient qu’ils seraient tués et massacrés. De nos jours, nous jeunes catholiques, nous ne serons plus tués comme nos saints Martyrs, mais par contre, nous serons massacrés par des injures et insultes à cause de l’œuvre du seigneur[…] C’est pourquoi, nous appelons tous les encadreurs d’accepter de vivre avec des sacrifices, a expliqué Likongo Lilalanga, lui-même initié dans le groupe K.A depuis l’âge de 9 ans.

Le jeune turc a souligné que cet apostolat auprès des enfants s’est installé dans sa paroisse, Saint Corneille en 1990 (33 ans d’existence déjà).

Ensuite, d’autres encadreurs comme Ya Mulumba, Dijeannot Bolola, Ya Kaggwa et Enock Tshibangu ont veillé au bon fonctionnement d’autres activités. Il y avait des témoignages des encadreurs, un rappel sur la vie des saints martyrs et l’animation avec des chants initiatiques avant de clôturer la journée en partageant un repas dans la fraternité.

Agés entre 14 et 30 ans, les saints martyrs de l’Ouganda faisaient partie du groupe de la garde du roi Kabaka Mwanga. Néophytes et fermement attachés à la foi catholique, ils avaient refusé de se soumettre aux désirs impurs du monarque et par conséquent, ils étaient soit égorgés par l’épée, soit jetés au feu sur la colline Namugongo. Pour honorer leur mémoire, tous ont été béatifiés par le pape Benoît XV en 1920 avant d’être canonisés le 18 octobre 1964 par le pape Paul VI.

Quid du groupe K.A ?

Créé en 1979 au petit séminaire Jean-Marie Vianney par un groupe de huit (8) séminaristes de l’Archidiocèse de Kinshasa, le groupe Kizito-Anuarite a pour but d’encadrer les enfants (9 à 14 ans) parce que les plus grands avaient déjà leur formation dans le groupe Bilenge ya Mwinda (jeunes de lumière).

Le mouvement d’action catholique a été officialisé le 19 décembre 1983 par le cardinal Albert-Joseph Malula. Depuis lors, il s’est répandu à travers le pays, le continent et le monde et sa formation est organisée en 4 grandes étapes appelées “voyages” comprenant 30 leçons chacun.

Dès le début de leur formation, les enfants sont appelés à vivre selon les valeurs résumées par l’acronyme « POPVAP » : persévérance, obéissance, piété, vérité, amour et pureté. A l’exemple de Saint Kizito et de Bienheureuse Anuarite, les garçons ont pour devise  : “prenons courage” et pour les filles c’est : “servir et faire plaisir”. Enfin, les K.A se saluent en disant : “SALAMU” et les autres répondent : “AMANI”.

Le groupe est dénommé au nom de deux Africains (Kizito et Anuarite), tous deux ayant le martyre et la sainteté en commun.
Kizito, né en 1872 en Ouganda, fut le plus jeune des 22 martyrs tués pour leur foi catholique le 3 juin 1886. De son côté, la sœur Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta, née en 1939, fut assassinée en 1964 car elle avait décidé de garder sa pureté. Sa mémoire est célébrée chaque 1er décembre.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le Réseau des femmes leaders pour l’accès à la parole (RFLAP) fulmine face aux propos discriminatoires et sexistes tenus depuis quelques jours à l’égard de la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka.


Politique

Les cybercafés et bureautiques de fortune autour de la 10e rue Limete industriel, dans les environs de la permanence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ont fait de bonnes affaires dans la soirée du 10 avril 2024. CV et lettres de motivation… et surtout lettres des ambitions ont été rédigés et imprimés à la queue leu leu. Les clients sont tous estampillés, UDPS.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,760.00 CDF
1 Euro2995,70 CDF
1 Yuan384,76 CDF
1 FCFA4.51 CDF

Appel d'offres

Consultant (Cabinet/Centre de recherches) pour la réalisation d’un sondage d’opinion sur la gouvernance des partis politiques en RDC


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.