Le Direct
Radio

Peter Kazadi interpelle journalistes et ONG jugés négatifs au régime Tshisekedi

Le patron de la territoriale a interpellé mercredi, les journalistes et ONG qui, d’après lui, n’ont vu que le côté négatif des autorités lors de la marche réprimée de l’opposition du 20 mai.

Par Patrick Mputu

Peter Kazadi, vice-Premier ministre à l’Intérieur et sécurité mercredi 24 mai 2023, lors d’une conférence de presse à Kinshasa @Photo Droits tiers.

publié le 24 mai 2023 à 19:06:56

En conférence de presse, Peter Kazadi a fait remarquer qu’il y a eu peu de médias qui ont évoqué les propos du président de la République condamnant les bévues policières. “Ce qui est à déplorer dans cette campagne médiatique, ce que certains professionnels de médias, n’ont relayé que les bévues du reste condamnables, de certains éléments de la police. D’autres médias tendancieux au pays comme à l’international n’ont montré que le côté négatif sans évoquer la condamnation de ces bévues par le chef de l’État et le gouvernement”, a désapprouvé le vice-Premier ministre à l’intérieur et sécurité.

Le membre de l’exécutif national a aussi interpellé les ONG et les institutions d’appui à la démocratie. “Votre rôle n’est pas seulement d’accompagner la violence, faire le bilan. Votre rôle est de prévenir. Ici, je m’adresse au CSAC. Nous voyons des individus sur des plateaux s’attaquer notamment aux baluba (des Kasaïens)”, a-t-il fustigé en affirmant que cette pratique est entretenue par certains ténors de l’opposition.

Outré, Peter Kazadi conçoit mal que plusieurs voix accablent le chef de l’État et ses ministres à chaque fois que les hommes en uniforme se méconduisent. Et pourtant, a-t-il comparé, lorsque les mêmes égarements se passent en Europe ou aux États-Unis, les autorités ne sont pas indexées.

C’est vrai qu’il y a eu violence. C’est aussi vrai que les manifestants ont violenté les forces de l’ordre. La RDC n’est pas le seul pays au monde où les forces de sécurité ne se sont pas bien comportées. On a vu ça aussi en France. Aux États-Unis, on tue des citoyens américains par des policiers mais jamais on a cherché à mettre ça sur le dos des autorités. Mais en RDC lorsque quelques éléments de la police se méconduisent, on accuse l’État congolais. On accable le chef de l’État et ses ministres, comme si se sont eux qui étaient sur le terrain, regrette-t-il.

Katumbi pas empêché d’aller au Kongo central

Le VPM de l’Intérieur s’est expliqué sur le dossier refus d’entrée de Katumbi au Kongo central. Citant le gouverneur du Kongo central, Kazadi a assuré qu’il n’a jamais été question d’interdire des manifestations mais plutôt le chef de l’exécutif provincial a ajourné sa visite de deux jours pour prendre des dispositions. « Je viens d’écouter le gouverneur du Kongo-Central avec tous les services de sécurité. Il m’a laissé entendre qu’il n’a jamais refusé l’organisation des manifestations dans sa province mais qu’il avait posé quelques préalables notamment, ajourner la tenue des manifestations de deux jours, indiquer le lieu car le conseil de sécurité principal avait fait état de l’insécurité. C’est ainsi qu’il a demandé aux organisateurs d’ajourner de deux jours seulement, ils ont refusé ».

L’opposition ne veut pas des élections

Le VPM Kazadi a avoué qu’il n’était pas associé à la prise de décision du gouverneur de Kinshasa qui a autorisé trois manifestations politiques le même jour. Néanmoins, le numéro un de la territoriale dit trouver l’autorité urbaine intelligente car elle avait donné des itinéraires aux différents groupes de manifestants.

Au reste, M. Kazadi dénonce le comportement incivique des opposants qui, selon lui, ont refusé d’obtempérer à l’itinéraire convenu avec l’Hôtel de ville. “Le gouvernement, garant de l’ordre public, n’entend pas se laisser faire, ni intimider, ni céder au chantage qui consiste à dire : le régime de Tshisekedi est un pouvoir dictatorial qui opprime sa population, qui étouffe les libertés”, a-t-il rappelé.

De ce fait, l’ancien conseiller juridique de feu Étienne Tshisekedi révèle qu’il y a des Congolais qui ne veulent pas aller aux élections et c’est ce qui justifie leurs multiples actions désespérées. Il a rassuré que le processus électoral est irréversible : “Pendant que certains pensent que le processus va s’arrêter pour revenir à l’ancien système de partage de pouvoir, j’affirme pas avec force mais avec conviction que le gouvernement fait de son mieux pour que les élections se tiennent dans le délai sans passer par le glissement”.

Maître Kazadi a annoncé que la loi sur la répartition des sièges doit être adoptée avant la fin de la session en cours. Il a souligné la volonté de l’exécutif à accompagner la CENI et à respecter son calendrier “en lui donnant les moyens nécessaires pour que les élections se tiennent à la date prévue et dans des bonnes conditions”.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.