Le Direct
Radio

Guterres appelle à la fin des violences au Kivu et en Ituri

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a appelé samedi les dirigeants africains à redoubler d’efforts pour ramener la paix dans la région très troublée de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU lors du sommet de Bujumbura le samedi 6 mai 2023 @Photo Droits tiers.

publié le 6 mai 2023 à 17:58:58

Il est temps que cesse la violence. Je réitère mon appel envers tous les groupes armés : déposez les armes – immédiatement – et rejoignez le processus de démobilisation, de désarmement et de réintégration, a-t-il lancé lors d’une réunion au Burundi.

“Malgré nos efforts collectifs, plus d’une centaine de groupes armés – congolais et étrangers – opèrent aujourd’hui encore et menacent ainsi la stabilité de l’ensemble de la région des Grands Lacs”, a-t-il rappelé.

Il participait à une réunion rassemblant des pays africains qui ont signé un accord négocié par l’ONU en 2013 pour promouvoir la stabilité et la sécurité dans ce pays riche en minerais mais ravagé depuis des décennies par les conflits.

Malheureusement, la crise actuelle souligne tout le chemin qu’il reste à parcourir, a constaté le chef de l’ONU.

De nombreux groupes armés sévissent dans l’est de la RDC depuis des décennies, dont beaucoup sont un héritage des guerres régionales qui ont éclaté dans les années 1990-2000.

Dans la province congolaise du Nord-Kivu, le M23 (“Mouvement du 23 mars”) s’est emparé depuis novembre 2021 de larges territoires riches en minerais, et continue d’avancer malgré une feuille de route pour la paix conclue à Luanda, en Angola, en juillet 2022.

Cette rébellion majoritairement tutsi a repris les armes fin 2021, après près de dix ans d’exil aux Rwanda et Ouganda voisins, avec parmi leurs principales revendications l’élimination des FDLR, un groupe fondé au Congo par d’anciens responsables du génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda.

La RDC accuse son voisin le Rwanda de soutenir ces rebelles, ce qui est corroboré par des experts de l’ONU, les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, bien que Kigali s’en défende.

Le Rwanda et la RDC sont pourtant tous les deux signataires de l’accord de 2013 soutenu par l’ONU et l’Union européenne et approuvé par 13 pays.

Selon le chef de l’ONU, un dialogue “constant et sincère” constitue le seul moyen de parvenir à une paix durable dans cette région instable. “J’encourage donc les pays signataires à redoubler d’efforts”, a-t-il insisté.

Nos tags

GUERRE
Ceni
Agression
Politique
Élection
Enrôlement
Culture
Économie

Le VPM chargé de l’Économie a laissé entendre mercredi à Kinshasa, que la RDC est prête à apprendre à innover pour la transformation durable, équitable, inclusive et résiliente des zones rurales.


Élection

Agissons et bâtissons (AB) porte solennellement son choix sur la candidature de Tshisekedi pour la course à la présidentielle de décembre 2023. C’est l’option majeure levée jeudi 28 septembre, par le regroupement de Sama Lukonde. Celui-ci et ses poulains ont réaffirmé leur soutien indéfectible au chef de l’État pour un second quinquennat.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2 495,00 CDF
1 Euro2 662,79 CDF
1 Yuan341,97 CDF
1 FCFA4,06 CDF

Appel d'offres

Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI)


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.