Le Direct
Radio

Fichier électoral : Catholiques et protestants concluent sur le manque de transparence

Les Églises catholique et protestante relèvent que l’opération de révision du fichier électoral n’a pas été organisée avec transparence et rigueur. Les clergés ont rendu public lundi 15 mai 2023 à Kinshasa le rapport final de la Mission d’observation électorale (MOE CENCO-ECC).

Par Lydie Matadi

Au centre, monseigneur Nshole, secrétaire général de la CENCO, à gauche le révérend Éric Nsenga, secrétaire général de la commission Justice, paix et sauvegarde de la création (ECC), à droite, Cyrille Ebotoko, secrétaire exécutif de la commission Justice et paix de la CENCO @Photo Droits tiers.

publié le 17 mai 2023 à 12:09:38

Devant la presse, Mgr Donatien Nshole et le révérend Senga ont ressorti dans le rapport de leur mission d’observation électorale, plusieurs faiblesses de l’opération d’enrôlement notamment le manque de fichier de l’état civil, l’insécurité dans certaines zones qui ont empêché l’installation des centres d’inscription, le boycott de certains acteurs de l’opposition, des inégalités dans la répartition des centres, les matériels sensibles utilisés par la CENI pour ces opérations d’enrôlement… .

Le rapport indique aussi que “la publication des statistiques des enrôlés, pour toutes les aires opérationnelles, n’a pas été faite par centre d’Inscription”, tout en ajoutant que “la CENI n’a pas rendu non plus public le budget alloué aux opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs ainsi que le plan de décaissement y afférent”. La mission d’observation électorale CENCO-ECC a fait savoir que “les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs n’ont pas eu lieu dans le territoire de Kwamouth (Province de Mai-Ndombe) et dans certains centres d’inscription de Bagata (Province de Kwilu), de Maluku (Kinshasa), de Bolobo, de Mushie et de Kutu (Mai- Ndombe), dans certains CI de la province de l’Equateur ainsi que les territoires de Masisi, de Rutshuru comme aussi dans certains coins de la province de l’Ituri; les listes journalières n’étaient pas systématiquement affichées dans plusieurs Cl ; les OLT ont aussi constaté que les listes journalières des inscrits ont été arrachées dans certains CI; les OLT de la MOE CENCO-ECC ont constaté une présence de moins en moins significative des témoins des partis politiques dans les CI”.

D’ailleurs, sur 19 875 enrôlés interrogés par les observateurs, 61,25% n’étaient pas satisfaits de la qualité du service rendu par les opérateurs des centres d’inscription. Concernant les activités quotidiennes d’enrôlement dans les centres, la MOE CENCO-ECC a reçu 3 975 rapports dont 98,01% attestent que les requérants s’enregistraient sur base de l’un des documents prévus par la loi congolaise tels que l’ancienne carte d’électeur et le passeport.

Quelques points forts ont été cependant relevés à savoir la sensibilisation des électeurs, la présence des agents de sécurité dans les centres, peu d’incidents liés aux partis politiques, l’observation du respect de la liberté de la presse pendant toute la période d’enrôlement.

Ainsi, la mission d’observation électorale de la CENCO et l’ECC recommande à la CENI de mettre en place des mesures d’encadrement par un audit externe et indépendant ainsi que la publication des statistiques des enrôlés. La mission appelle la centrale électorale à convoquer en toute urgence un cadre de concertation autour des principaux problèmes qui entourent le fichier électoral.

Par ailleurs, “la CENCO et l’ECC rassurent la centrale électorale et toutes les parties prenantes de leur engagement pour soutenir le processus électoral par leur contribution à travers l’éducation civique, l’observation électorale et la prévention des conflits électoraux afin de promouvoir un processus électoral crédible, transparent, inclusif et apaisé au terme des prochains scrutins”.

Depuis 2022, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l’Eglise du Christ au Congo (ECC), à travers la Commission justice et paix, ont créé la Mission d’observation électorale (MOE CENCO-ECC) avec comme objectifs de contribuer à la transparence du processus électoral amorcé en RDC, afin d’améliorer la confiance de la population à ce processus et de contribuer à l’acceptation des résultats électoraux pour la paix et le développement du pays. Le rapport a été produit dans le cadre du projet d’appui à la paix et la stabilité en RDC par l’observation de proximité des opérations électorales à l’horizon 2023. Le projet est dénommé Tobongisa Maponami (TOMA).

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.