Le Direct
Radio

Fausse alerte, les fonds destinés aux sinistrés de Bansakusu ne sont pas détournés

Le ministère des Finances a dissipé tout malentendu suite à la fausse alerte sur un prétendu détournement des fonds destinés aux sinistrés de Basankusu.

Par Patrick Mputu

Le territoire de Basankusu a été dévasté par des inondations qui ont causé de dégâts matériels importants. @Photo Droits tiers.

publié le 27 mai 2023 à 07:58:14

En effet, le ministre des Affaires sociales avait réclamé dans une lettre datée du 16 mai 2023, auprès du ministère des Finances, le transfert du solde de 1 129 280 000 FC au compte de son portefeuille pour l’assistance humanitaire en faveur des victimes des inondations de Basankusu.

Dans la même correspondance, Modeste Mutinga a informé à l’argentier national qu’un montant de 307 500 000 FC sur le montant total sollicité (donc 1 436 780 000 FC) a été payé. Ensuite, a-t-il ajouté, selon ses renseignements reçus de la Banque centrale, le comptable public principal du cabinet du ministère des Finances aurait touché le solde du montant demandé (soit 1 129 280 000 FC).

En réalité, le portefeuille que dirige M. Mutinga avait sollicité en date du 21 janvier 2023, le paiement de 1 436 780 000 FC en faveur du drame de Bansakusu, a rappelé la vice-ministre des Finances, O’neige N’sele.

Compte tenu de l’urgence liée à cette catastrophe, j’ai autorisé le paiement en procédure d’urgence d’un montant global de CDF 615 000 000 dont CDF 307 500 000 étaient domiciliés au code comptable 0567 de votre ministère et CDF 307 500 000 au code comptable 0536 du ministère des Finances qui devait les garder en attendant la consommation de la première partie mise à votre disposition”, a-t-elle fait savoir.

Avant de rassurer le patron des Actions humanitaires que : “Cette deuxième partie des fonds (CDF 307 500 000) est toujours disponible auprès du code comptable 0536 et vous sera octroyée dès présentation, par vos services, des pièces justificatives se rapportant à la quotité reçue”.

Par la suite, a poursuivi M. N’sele, le ministre des Finances a reçu le dossier d’un montant de 1 436 780 000 FC. A cette demande, affirme-t-elle, il y a seulement la somme de 615 000 000 FC qui a été ordonnancée dans le but de permettre la régularisation du montant payé en procédure d’urgence. “Les OPI 1505983 et 1505984 auxquels vous faites allusion dans votre lettre susmentionnée, n’ont pas fait et ne pouvaient pas faire l’objet d’un quelconque décaissement d’autant plus qu’ils ont été émis uniquement pour besoin de régularisation de ce montant de CDF 615 000 000”, a-t-elle expliqué au ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et Solidarité nationale.

Par conséquent, a conclu la vice-ministre O’neige N’sele faisant l’intérim de son chef en mission, contrairement aux affirmations du ministre Mutinga, le solde de 821 780 000 FC pour lequel il sollicite le transfert, n’a jamais été ordonnancé.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.