Le Direct
Radio

Centrale photovoltaïque de Tshipuka : le FPI et ses partenaires ont évalué l’état d’avancement des travaux

Le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et ses partenaires à savoir Hassan Allam Pejesco, le groupement égyptien, le constructeur du projet ; Grand International Group, qui assure le contrôle et la surveillance ainsi que le consortium égyptien des entreprises EGAAD, ont évalué l’évolution des travaux de construction de la centrale photovoltaïque de Tshipuka au Kasai oriental.

Le DG du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi s’exprimant devant ses partenaires lors de l’évaluation des travaux de construction de la centrale photovoltaïque de Tshipuka au Kasaï oriental. @Photo Ouragan.

publié le 19 mai 2023 à 12:00:26

Réunies à Kinshasa durant deux jours soit du 15 au 16 mai 2023, les parties engagées dans la matérialisation de ce projet énergétique inscrit dans le programme présidentiel et financé par le FPI, ont fait l’état des lieux et relevé les défis qui persistent quant à l’effectivité de ce projet. 

Partenaires ( Hassan Allam Pejesco, le groupement égyptien, le constructeur du projet ; Grand International Group, ainsi que le consortium égyptien des entreprises EGAAD ) et FPI ont voulu s’assurer de la mise en œuvre et du contrôle de ce projet énergétique. À en croire le directeur général du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi, ces assises ont eu pour objectif essentiel d’anticiper sur l’issue heureuse de la clôture de ce projet capital pour le développement de cette contrée du Kasaï oriental.
« L’aboutissement heureux de l’exécution d’un contrat repose sur la bonne fois entre  les parties car si chacune d’elles cherche à se cramponner sur ses droits, elle doit s’assurer d’être conforme à tout point sur les obligations vis-à-vis de l’autre. Le FPI reste attaché à ce principe directeur qui, par ailleurs, a guidé ses actions et prises de position dans l’exécution du présent contrat. Il attend des autres parties prenantes la démonstration de cette même attitude », a expliqué Bertin Mudimu Tshisekedi. 

Et si, sur le terrain les travaux ont atteint, à ce jour, près de 70 pourcents d’avancement et cela à la grande satisfaction de toutes les parties. Il est aussi admis par tous que le délai imparti pour la clôture du projet est largement dépassé. La raison évoquée et reconnue par toutes les parties demeure « l’enclavement de la région du Kasaï ».  Cette réalité endogène, nous ne cesserons de l’évoquer, reste un vrai casse-tête.

François Mpuila, cadre du FPI et Team leader du projet a rappelé qu’il y a eu des défis de part et d’autre. « Chez nous, le grand défi que nous avons, c’est la logistique. Nous utilisons le chemin de fer pour ramener la logistique. Nous recourons à la SNCC. Nous avons des wagons qui sont à Tenge, Luena, Kamina et d’autres qui sont arrivés à Mwene-ditu. Nous faisons avec la logistique interne. Nous avons pris l’engagement avec la SNCC de nous aider dans ce sens-là. Nous faisons l’essentiel, et notre détermination et notre engagement ne plus à démontrer sur ce projet », a-t-il assuré.

Le souhait serait de voir le projet de la centrale photovoltaïque de Tshipuka être opérationnel d’ici décembre 2023, et d’ailleurs la partie égyptienne en est consciente.

Et face à ce nouveau challenge, Redha Boulos, le CEO du consortium EGAAD a, dans son plaidoyer, insisté pour que toutes les parties impliquées directement ou indirectement, donnent le meilleur d’elles-mêmes. 

Ces assises se sont achevées sur une note positive car toutes les parties engagées dans la matérialisation de ce projet, ont résolu de mettre en place un programme de crise assorti d’un nouveau chronogramme des activités prioritaires à mener pour boucler ce projet qui tient à cœur le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. 

FPI

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Plus d’une trentaine d’acteurs des organisations de la société civile de la commune de Bumbu et des journalistes de Kinshasa renforcent leurs capacités sur les techniques de monitoring sur la situation des droits humains, rapportage, suivi et plaidoyer.


Sécurité

Les États-Unis ont annoncé l’extension à 15 jours de la trêve humanitaire « à laquelle se sont engagées les parties au conflit dans l’est de la République démocratique du Congo » et appellent tous les acteurs de la région à respecter cette trêve.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,840.00 CDF
1 Euro3,093.04 CDF
1 Yuan391.39 CDF
1 FCFA 4,70 CDF

Appel d'offres

Liste restreinte : Partenaire facilitateur pour appuyer la Coordination Générale du Projet STAR-Est de la RDC dans la réalisation des activités des THIMO


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.