Le Direct
Radio

L’IGF veut retracer les recettes de péage perçues depuis 2010 par SOPECO et SGR

Encore une action d’éclat de Jules Alingete. Le flic financier n’entend pas laisser les prédateurs piller continuellement l’État congolais. L’IGF est décédée de retracer l’utilisation des recettes de péage perçues par la Société des péages du Congo (SOPECO) et la Société de gestion routière (SGR) depuis 2010.

Par Patrick Mputu

Jules Alingete, inspecteur général des finances, chef de service lundi 06 mars lors d’une rencontre axée sur les recettes générées par le péage avec les dirigeants des entreprises SOPECO et SGR @Photo Droits tiers.

publié le 7 mars 2023 à 18:35:25

Les inspecteurs des finances vont se limiter à contrôler, jusqu’à preuve du contraire, les recettes générées sur trois (3) axes routiers. Il s’agit de routes Kinshasa-Matadi, Lubumbashi-Kolwezi et Lubumbashi-Kasumbalesa.

Voilà pourquoi le gendarme des finances publiques, Jules Alingete s’est entretenu lundi 06 mars à Kinshasa, avec les acteurs impliqués dans le dossier. La rencontre était axée sur les contrats des concessions de certaines routes d’intérêt national.

Les participants ont évalué les contrats, les recettes réalisées durant 13 ans et leurs affectations. Ensuite, ils ont décidé de placer les contrats de concession sous la surveillance permanente de l’IGF afin que les recettes perçues soient conformes aux règles des finances publiques. La deuxième rencontre sera consacrée à la confrantation des chiffres. Dans l’entre-temps, les parties ont mis sur la table la question de la modernisation des taxes de péage. L’ACGT a annoncé qu’un appel d’offres international pour l’autonomisation de ce péage a été lancé par ses services.

Malgré la clameur publique, les contrats de concession de ces deux sociétés avaient été prolongés en février 2022 par le ministre des Infrastructures et Travaux publics sur fonds. Malheureusement, il a été constaté que les contrats de concession dont les deux sociétés ci-dessous bénéficient ne respectent pas la loi. D’ailleurs, le sujet avait été l’objet de polémique entre l’Association congolaise d’accès à la justice (ACAJ) et le ministère des ITPR en février 2022.

D’après l’ONG, ces contrats de concessions sont léonins et occasionnent un manque à gagner au trésor public au bénéfice de quelques particuliers. Preuve de ses investigations, Kapiamba assure que les péages Kinshasa-Matadi, Kasumbalesa-Lubumbashi et Lubumbashi-Kolwezi ont produit, entre 2007 et 2022, près de 2 milliards de dollars américains. Lors de cette réunion présidée par Alingete lui-même, toutes les parties prenantes étaient présentes. D’un côté, les inspecteurs des finances, les représentants du ministère des Infrastructures et les représentants de l’Agence congolaise des grands travaux (ACGT) et de l’autre, les représentants des entreprises concernées par les concessions SOPECO pour le Kongo central et la SGR pour le Haut-Katanga.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Une tragédie a frappé la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la RDC. Une mère et ses trois enfants ont péri dans un incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, a rapporté l’Agence congolaise de presse (ACP) ce lundi 10 juin, citant des sources locales.


Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,803.00 CDF
1 Euro3,044.90 CDF
1 Yuan384,59 CDF
1 FCFA 4,64 15686 CDF

Appel d'offres

Sélection des fournisseurs des équipements médicaux en faveur des projets du FCP III – Phase transitoire en Ituri et au Sud Kivu


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.