Le Direct
Radio

Burkina : 18 civils, dont deux supplétifs de l’armée, tués dans trois attaques de jihadistes présumés

Dix-huit civils dont deux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs de l’armée), ont été tués lundi dans trois attaques de jihadistes présumés dans le centre-est et le nord du Burkina Faso, a appris l’AFP jeudi de sources locales et sécuritaires.

Par AFP avec Ouragan

publié le 16 mars 2023 à 14:08:00

“Des groupes terroristes ont attaqué le village de Toabin” de la province du Boulgou, dans la région du Centre-est, ont indiqué à l’AFP des habitants de la zone.

Au moins “sept civils ont été tués” et “quatre” autres ont été “blessés par balles”, selon ces sources, qui précisent que les habitants ont fui le village vers la commune de Garango.

Le même jour, deux autres attaques ont visé deux localités de la province du Loroum, dans la région du Nord, selon des sources locales.

Des tirs à l’arme lourde ont visé le QG (quartier général) des Volontaires pour la défense de la patrie de Tansaligo. Deux volontaires et deux civils ont été tués, a indiqué à l’AFP un responsable local des VDP.

Plus tard, “aux environs de 16h” (locales et GMT), une “attaque de terroristes” a également visé le village de Hargo, faisant “sept morts”, dans cette localité proche de Titao, chef-lieu de la province du Loroum, a poursuivi la même source.

Selon l’agence de presse officielle AIB, en riposte à cette attaque, une vingtaine de terroristes ont été “neutralisés” (tués, ndlr) le même jour par des frappes aériennes lors de leur repli dans la zone de Toulfé, toujours dans la province du Loroum.

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de transition arrivé au pouvoir par un putsch il y a près de six mois, avait fait part en février de sa “détermination intacte” à combattre les jihadistes, mais les attaques qui leur sont attribuées se multiplient.

Les violences attribuées aux groupes liés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique (EI) ont fait depuis 2015 plus de 10.000 morts – civils et militaires – selon des ONG, et quelque deux millions de déplacés internes.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

La cheffe de la Monusco a prévenu mardi le Conseil de sécurité de l’ONU sur le risque d’une extension du conflit à l’échelle régionale si les efforts diplomatiques en cours visant à apaiser les tensions et à trouver des solutions politiques durables aux problèmes qui opposent la RDC et le Rwanda, échouent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.