Le Direct
Radio

Un avion de chasse congolais essuie un tir rwandais

L’armée rwandaise pousse loin sa provocation. Alors qu’un Soukhoï Su-25 de l’armée de l’air congolaise survolait mardi l’espace aérien congolais en plein Goma, l’artillerie rwandaise a visé l’appareil. Les Gomatraciens ont vu la scène dans le ciel.

Par Jeanric Umande

Un Soukhoï Su-25 de l’armée congolaise touché par un tir rwandais quelques minutes après son atterissage à l’aéroport de Goma @Photo Droits tiers

publié le 24 janvier 2023 à 20:19:00

Des débris ont été ramassés dans la capitale du Nord-Kivu. Dans des vidéos largement partagées sur les réseaux sociaux rwandais, on voit des personnes acclamer les tirs qui ont visé l’avion de chasse congolais.

L’avion ciblé est rentré à sa base et a pu donc atterrir à l’aéroport international de Goma. Selon un cliché parvenu à Ouragan.cd, la partie arrière du chasseur bombardier a pris feu. Alertés par les signes de detresse du pilote, les camions anti-incendie venus en trombe ont pu éteindre le feu. Et le pilote est sorti sain et sauf. Un expert militaire a affirmé à Ouragan.cd que “le dispositif antimissile de l’avion s’est déclenché en produisant des flammes pour désorienter les deux missiles sol air tirés à partir d’un quartier résidentiel de Gisenyi au Rwanda”.

C’est la deuxième fois que le régime de Kigali provoque ouvertement le pays de Tshisekedi, sous un prétexte fallacieux de survol de son espace aérien.

Sur un ton ferme, le gouvernement congolais a parlé d’une agression, d’un acte de guerre délibéré, dénoncant au passage la dérive belliciste du Rwanda.

Kinshasa dit “se réserver le droit légitime de défendre son territoire national et ne se laissera pas faire”. La communauté internationale doit sévir le pouvoir despotique de Kagame qui cherche à créer un bain de sang dans la région.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

L’ingénieur André Kopita dénonce la spoliation d’environ 50 de 300 hectares de la concession du jardin botanique et zoologique de Gbadolité, au Nord-Ubangi.


Visite papale

Réconforté et affermi par le message de paix du Pape François, Martin Fayulu décide d’accorder finalement le pardon à ceux qui ont volé, selon lui, la victoire du peuple en 2018.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.