Le Direct
Radio

Miba, la CSC accuse Paulin Lukusa de malversations financières

La Confédération syndicale du Congo (CSC) accuse le directeur général de la Société minière de Bakwanga “MIBA” de megestion et malversations financières.

Par Martin Tshimanga

Paulin Lukusa, le directeur général de la Miba accusé de megestion par la Confédération syndicale du Congo @Photo Ouragan.cd.

publié le 4 janvier 2023 à 16:41:19

Le secrétaire inter-professionnel de cette organisation, Bazil Kamanga, l’a fait savoir lundi lors d’un point de presse à Mbuji-Mayi. D’après lui, le numéro un de la MIBA fait preuve d’insuffisance managériale. D’ailleurs, dit-il, il est incapable de trouver les investisseurs pour relancer la compagnie.

Plus de deux ans déjà à la tête de cette entreprise, Paulin Lukusa s’est illustré par la jouissance en effectuant des voyages improductifs à Kinshasa, tout en oubliant la souffrance des travailleurs, a râlé Basil Kamanga à Ouragan.cd.

Faux, a rétorqué Robert Ngoba Katumbi. Le directeur des Ressources humaines du géant minier congolais a rejeté en bloc mardi 03 janvier, les accusations portées à charge de Paulin Lukusa par la CSC. Pour ce cadre de la MIBA, Bazil Kamanda est instrumentalisé voire manipulé par les hommes politiques de mauvaise foi. Leur unique but, dit-il, est de ternir l’image de la société qui est pourtant en voie d’être relancée afin de booster l’économie de la province. Par contre, M. Ngoba a vanté les mérites de l’actuel comité de gestion chapeauté par Paulin Lukusa, lequel a réussi, selon lui, à ramener le salaire du dernier agent à 250$ et surtout à activer à la CNSS les cotisations sociales des retraités.

Il a, par ailleurs, éclairé l’opinion sur les voyages du directeur général sur Kinshasa. La main sur le coeur, il a assuré que ces déplacements ont été profitables à la société et non à l’individu.

Entre les deux camps, la délégation syndicale de la Miba a fait aussi entendre sa voix. Le chef syndical, Mohamed Ntumba a désapprouvé l’ingérence “malveillante” de Bazil Kamanga qui, a-t-il martelé, n’est ni agent de la Miba, moins encore délégué syndical. A ses yeux, il s’agit tout simplement d’une farce, d’une aventure de mauvais goût, précisant au passage que la délégation syndicale est l’unique structure habilitée à prendre parole au nom des travailleurs de la Miba. Il a souligné qu’avec la volonté du chef de l’État, Félix Tshisekedi, un atelier de validation de la relance de la Miba sera organisé dans une semaine.

Il y a quelques mois, le ministre national des Finances, Nicolas Kazadi, avait déclaré devant la presse, qu’on ne peut pas relancer la Miba avec l’actuel comité de gestion. La déclaration de l’argentier national avait suscité un tollé de la part de la délégation syndicale de la Miba qui continue à faire confiance au président de la République dans sa politique de remettre la Miba rapidement sur les rails.

Lire aussi :
Tout Kin à pied

Voilà pourquoi la délégation syndicale soupçonne Nicolas Kazadi d’être à la base du blocage dans le décaissement des fonds pour la relance de la Minière de Bakwanga.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA), a condamné avec véhémence les actes d’intimidation contre une responsable d’un média basé à Goma, capitale du Nord-Kivu, de la part des individus arborant la tenue de la Direction générale des migrations (DGM).


Économie

La Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref) a sensibilisé les magistrats civils et militaires ainsi que les avocats dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2,805.00 CDF
1 Euro3,005.84 CDF
1 Yuan386.34 CDF
1 FCFA 4,63 64437 CDF

Appel d'offres

Consultant (firme) pour l’élaboration de l’EIES relative aux travaux prioritaires d’amélioration du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kananga


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.