Le Direct
Radio

Mbuji-Mayi, gare aux éléphants blancs

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a achevé mardi 3 janvier sa visite de cinq jours dans la province du Kasaï oriental. Le soir, il est rentré à Kinshasa.

Par Martin Tshimanga

Le projet d’adduction d’eau potable est dans sa dernière phase de réalisation et devra produire près de 200 000 m³ par heure, quantité suffisante pour alimenter toute la cité de Kabeya Kamwanga à plus d’une centaine de kilomètres de Mbuji-Mayi, la capitale provinciale du Kasaï oriental @Photo Droits tiers

publié le 4 janvier 2023 à 12:22:00

Au sein de la population, on parle de la déception du président qui s’attendait voir les travaux de différents ouvrages atteindre leur finition que le semblant qu’il a pu constater sur le terrain. Un sentiment mélangé qui doit le pousser à un autre coup de balai au sein de son entourage.

Pendant son séjour, le chef de l’État a visité les travaux de construction de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM), de l’école Kalenda Mudishi, le stade Kashala Bonzola et la station photovoltaïque de Tshipuka. A l’issue de sa ronde, son constat a été amer. Le retard inquiète. A le voir, il trépigne de colère. Sur plusieurs chantiers, les travaux sont à l’arrêt ou avancent à pas de tortue. En plus, de voix s’élèvent pour dénoncer le détournement des fonds par certains conseillers de la présidence de la République. La société civile estime que l’IGF doit intervenir vite pour rétablir les responsabilités.

Face à la clameur publique, le Fonds de promotion de l’industrie (FPI) s’est défendu quant aux différents projets par lui financés notamment les travaux de réhabilitation, construction et modernisation de l’école Kalenda Mudishi, la construction de la station photovoltaïque de Tshipuka et la construction de la route Mbuji-Mayi-Kananga.

Cet établissement public a rejeté toute responsabilité du retard constaté dans l’exécution des projets en attribuant la faute à la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

S’agissant de la construction de la station photovoltaïque qui s’inscrit dans le programme du chef de l’Etat de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales, la centrale sera basée Tshipuka, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Mbuji-Mayi. Elle doit produire 10 mégawatts pour alimenter la population de Mbuji-Mayi en énergie électrique pendant la journée avec une possibilité de produire 5 mégawatts la nuit. Pour l’instant, comme l’a constaté le président de la République, le projet est à sa phase terminale. Selon un haut responsable du FPI, le forage et la station photovoltaïque sont déjà planifiés mais les matériaux sont bloqués à Lubumbashi, faute d’acheminement à Mbuji-Mayi par la SNCC.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Le Programme de l’ONU pour le développement (PNUD) reste aux côtés de la RDC pour l’aider à mettre fin à la corruption sous toutes ses formes.


Économie

Le ministre congolais de l’Industrie, Julien Paluku a réaffirmé mardi que son pays demeure la meilleure destination au monde pour l’industrie des batteries grâce à ses minerais stratégiques. Julien Paluku s’est ainsi exprimé à Cap Town, en Afrique du Sud, lors d’un entretien avec José Fernandez, secrétaire d’État américain à la Croissance économique, à l’énergie et à l’environnement ainsi que la partie zambienne, en marge du forum économique INDABA.

Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.