Le Direct
Radio

Malgré les ratés, L. Bonganga mobilise la population pour un enrôlement massif

Cafouillages, tâtonnements des équipes, mais Lisanga Bonganga a encouragé dans une déclaration lundi à Kinshasa, la population à s’enrôler massivement.

Par Patrick Mputu

L’opposant, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, leader de l’Alliance des pro-Etienne Tshisekedi wa Mulumba. (APTEM) @Photo Droits tiers.

publié le 11 janvier 2023 à 08:55:02

[…] L’APETM demande instamment aux populations congolaises, surtout à toute la diaspora, de s’enrôler massivement pour participer au vote, surveiller celui-ci dans son déroulement afin d’exercer la souveraineté conformément à l’article 5 de la Constitution, peut-on lire dans la déclaration.

D’ailleurs, le leader de l’Alliance des pro-Etienne Tshisekedi wa Mulumba (APETM) dit avoir mené un plaidoyer auprès de la CENI pour améliorer la qualité du déroulement des opérations.

A ce sujet, l’Alliance des Pro Etienne Tshisekedi wa Mulumba (APETM) espère que la CENI va tenir sa promesse de la recevoir chaque fois que de besoin, pour contribuer à améliorer davantage les opérations d’enrôlement, a-t-il insisté.

Le processus électoral de Kadima manque de consensus. Face aux soupçons de fraude à grande échelle, Jean-Pierre Lisanga Bonganga déplore le chaos mais convie les Congolais à s’en approprier tout de même le processus électoral.

Aussi, tout en respectant les positions des uns et des autres par rapport au déclenchement, par la CENI, des opérations d’enrôlement, l’Alliance des Pro-Etienne Tshisekedi wa Mulumba se propose-t-elle, dans la recherche de l’inclusivité, d’approcher toutes les parties prenantes en vue de faire avancer le processus électoral, s’est-il engagé.

Guerre dans l’est, une épine dans le processus électoral

Le chef de file de l’APTEM rappelle qu’il suit attentivement l’évolution de la situation sécuritaire et politique du pays marquée principalement par la poursuite de la guerre d’agression et d’occupation qui sévit dans la partie est de la RDC.

Le candidat déclaré à la présidentielle de 2023 épingle également les massacres qui endeuillent la région de Kwamouth.

Lisanga Bonganga fonde l’espoir que l’épineuse question de la guerre qui sévit dans l’est, ne sera pas occultée. Néanmoins, il prône des élections inclusives, transparentes, crédibles et apaisées qui doivent se tenir, d’après lui, dans le délai constitutionnel.

Si d’aventure, pour une raison ou une autre, le calendrier électoral n’est pas respecté, l’APETM en communion avec toutes les forces politiques et sociales acquises au changement, se réservent le droit de tirer toutes les conséquences politiques qui s’imposent, a prévenu Lisanga Bonganga.

Attaché au respect de la Constitution, “celui qui se considère comme le digne fils idéologique d’Étienne Tshisekedi” prend acte de ce que fait la CENI, au regard du calendrier électoral qu’elle a publié selon l’article 73 de la loi fondamentale.

Nos tags

Élection
Ceni
Politique
GUERRE
Agression
Culture
Économie

Le travail manuel communément appelé “salongo” initié par la mairie de Kinshasa dans le cadre de l’opération Kin-bopeto chaque samedi avant-midi afin de lutter contre l’insalubrité dans la capitale, est aujourd’hui réduit à un recouvrement pur et simple d’argent.


Sécurité

Le chef de l’épiscopat congolais, Mgr Marcel Utembi a suggéré l’introduction d’une prière spéciale pour la paix à la fin de chaque messe à partir du deuxième dimanche de carême. L’initiative vise à mobiliser les fidèles dans une démarche de prière et de réflexion au regard de la situation qui prévaut dans l’est du pays.

Taux de change

DeviseCDF
1 Dollar Usa2657 CDF
1 Euro2 862,83 CDF
1 Yuan369,13 CDF
1 FCFA4,36 CDF

Appel d'offres

Réalisation deux Forages dans la province de Kwango près de la ville de Kenge


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.