Le Direct
Radio

L’EP Saint Cyprien n’a jamais exigé 20$ aux finalistes du primaire

L’école primaire 1 et 2 Saint Cyprien (EP SC) située dans la commune de Ngaliema, à Kinshasa, est victime d’une campagne de sape de la part des personnes malveillantes. Elles accusent les responsables de cet établissement scolaire catholique de demander une somme de 20$ aux élèves finalistes du cycle primaire pour des cours d’encadrement dans le cadre des préparatifs du Test national de fin d’études primaires (Tenafep), de la vente des journaux de classe et cahiers de communication.

L’école primaire saint Cyprien dans la commune de Ngaliema à Kinshasa @Photo Droits tiers

publié le 20 janvier 2023 à 06:50:00

Dans une enquête menée par la rédaction d’Ouragan.cd et après confrontations de diverses sources, il ressort qu’aucun cours n’a été dispensé au mois de décembre dernier, moins encore une quelconque somme d’argent n’a été exigée aux élèves finalistes. D’autres sources fiables révèlent que le comité des parents avait saisi, en date du 21 décembre 2022, la direction de l’école pour solliciter les séances d’encadrement des élèves pendant les vacances de Noël. Une requête qui a été refusée par Madame Régine Etosi Wowume, directrice et chef d’établissement de l’EP 2 Saint Cyprien, conformément à l’article 43 de la Constitution et aux instructions émanant du gouvernement congolais.

Je suis très contente d’avoir constaté de votre part le souci de voir nos enfants améliorer leur niveau. Malheureusement, conformément à la Constitution en son article 43 et suite aux instructions gouvernementales, nous sommes dans le regret de vous dire que cet encadrement est impossible à l’école primaire, compte tenu de certains frais qu’on peut engager, peut-on lire dans une correspondance signée par la haute hiérarchie de cet établissement scolaire.

À en croire les mêmes sources, un jour plus tard, la direction de l’EP 2 SC avait également adressé, dans une note officielle, au président du comité des parents, les suggestions quant à leur sollicitation, de s’organiser entre les parents et leur représentant en dehors de l’école, question d’éviter toutes confusions et accusations gratuites.

Je suis dans la réserve de vous faire constater que pour le moment, nous vous suggérons d’organiser ladite réunion des parents en dehors de l’école pour une meilleure compréhension afin d’éviter des accusations gratuites, avait prévenu Régine Etosi.

Le directeur adjoint de l’EP 2 Saint Cyprien, l’homme à abattre

Le directeur adjoint (DA) de l’EP 2 SC se trouve être aujourd’hui l’homme à abattre. Ses détracteurs multiplient des subterfuges pour le mettre à genou. Interrogé par Ouragan, le téméraire a balayé d’un revers de la main toutes les accusations jugées “fortuites” portées contre lui. Il n’a pas hésité de révéler qu’il existe une main noire qui serait auteure de cette campagne « diabolique ». Pour lui, ce serait l’un des anciens collaborateurs de cette école, avec qui à l’époque, il était à couteaux tirés pour des affaires exclusivement privées, mais actuellement promu dans une autre école catholique située dans la même municipalité.

Il a fait observer que la semaine dernière, un article était paru dans un journal où l’auteur avait tiré sur lui à boulets rouges en l’accusant de “vouloir rançonner les parents pour renflouer ses poches”.

Réputé pour son sens élevé de collaboration, sa rigueur et sa discipline, le D.A aurait d’abord reçu à plusieurs reprises de menaces anonymes, ensuite des chantages en provenance d’une tierce personne qui s’est réservé de dévoiler son identité, sur un présumé dossier compromettant au niveau du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). Il a l’inculpé, lui promettant de taire la dénonciation en échange d’une somme importante d’argent. Malgré cela, le DA n’a jamais cédé à cette manigance et, selon lui, il est désormais “la cible” à abattre.

Dans la foulée, il a annoncé vouloir intenter un procès contre ce pseudo-éducateur. Nonobstant cette campagne de diabolisation, ce responsable, si serein, a assuré aux parents d’élèves du bon fonctionnement de son établissement.

Nos tags

Visite papale
Enrôlement
Élection
Ceni
GUERRE
Agression
Politique

Au pied du volcan Nyiragongo, à une dizaine de kilomètres de Goma au Nord-Kivu, les travaux d’aménagement du site où devait se tenir la messe papale s’étaient arrêtés depuis fin juin. Du chantier ouvert il y a 7 mois, il ne reste que la charpente de la tribune et quelques traçages de la vaste étendue qui était déjà compartimentée en zones.


Appel d'offres

Maintenance des splits des sites d’Equity BCDC de l’Est, du Nord et du Centre


offres d'emploi

logo

2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.

Ouragan cd




2022© Ouragan.cd Tous droits réservés.